Rouvrir les salons de coiffure le 18 mai? Une décision "logique" pour le secteur

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

La fédération professionnelle Coiffure.org se réjouit que les coiffeurs aient de nouveau une perspective de réouverture. Le Conseil national de sécurité envisage en effet de relancer l'activité du secteur le 18 mai prochain. "C'est une date logique", a déclaré le vice-président de Coiffure.org, Jef Vermeulen. "Non seulement en ce qui concerne la santé des coiffeurs et de leurs clients, mais aussi parce que ça nous donne le temps de nous préparer" à reprendre les ciseaux. La Première ministre Sophie Wilmès a déclaré vendredi, lors de la conférence de presse qui s'est tenue à l'issue du Conseil national de sécurité, qu'"il sera examiné si et sous quelles conditions les professions impliquant des contacts physiques, comme les coiffeurs, pourraient reprendre le travail" à partir du 18 mai. Pour la fédération Coiffure.org, cette annonce offre une perspective. "Il est désormais clair pour nous que nous pourrons très probablement rouvrir aux environs de cette date", a-t-il dit. "Nous pouvons dès à présent nous y préparer." L'important pour Jef Vermeulen est que les coiffeurs, avec ou sans employés, soient traités de manière égale. Il insiste par ailleurs pour que les professionnels du secteur reçoivent bien à temps les directives pour leur réouverture. Il s'attend notamment à ce que les coiffeurs puissent recevoir leur clientèle uniquement sur prise de rendez-vous et que ces praticiens (et peut-être aussi leurs clients) doivent porter un masque et des gants. "J'espère que nous obtiendrons des éclaircissements à ce sujet au cours de la semaine prochaine ou au plus tard la semaine suivante, afin que nous sachions où nous en sommes." Si le Conseil national de sécurité devait finalement décider de ne pas rouvrir les salons de coiffure en date du 18 mai, ce serait une "douche froide". "Dans ce cas, nous ferions tout pour tout de même pouvoir ouvrir", a prévenu M. Vermeulen. La fermeture des salons pendant une trop longue période serait en effet problématique, selon lui. "Parce que les coûts fixes continuent à courir." Des mesures de soutien supplémentaires seront d'ailleurs "très certainement" nécessaires afin d'éviter les faillites, a souligné le vice-président de Coiffure.org. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info