Schild & Vrienden: Dries Van Langenhove espère une demande de non-lieu par le parquet

Publié le à GAND (BELGIUM)

Le député Vlaams Belang Dries Van Langenhove espère que le parquet demandera un non-lieu concernant son rôle dans l'association étudiante extrémiste Schild & Vrienden. Après deux ans d'investigations, le parquet a indiqué mercredi que l'enquête était bouclée. "Je demande depuis des années de classer cette affaire sans suite ou de laisser un tribunal trancher", a réagi Dries Van Langenhove.Les agissements de l'organisation flamande Schild & Vrienden ont été dévoilés par un reportage "Pano" de la VRT diffusé en septembre 2018. L'existence de groupes de conversation fermés créés par Schild & Vrienden, où ses membres tenaient des propos racistes, antisémites et glorifiant la violence, y était notamment mise en lumière. "Mon procès a déjà été mené dans les médias mais j'attends depuis des années un véritable procès devant les tribunaux", a déclaré Dries Van Langenhove. "Depuis le début, j'affirme que je n'ai rien fait de mal et que toutes les allégations faites à mon sujet dans ce reportage sont fausses", a ajouté le jeune député d'extrême droite. Dries Van Langenhove déplore en outre d'avoir dû suivre l'évolution de l'enquête via les médias et parle d'un "renvoi" de l'affaire par le parquet. Il affirme par ailleurs avoir parcouru le dossier et persiste: "absolument rien ne peut être retenu contre moi". Le parquet de Flandre orientale n'a pas livré de détails sur le contenu de l'enquête judiciaire mais a précisé qu'il travaillait à son réquisitoire final. Il n'est donc pas question de "renvoi", comme le soutient Dries Van Langenhove. Le ministère public doit décider qui il entend poursuivre dans le dossier "Schild & Vrienden". La chambre du conseil de Gand déterminera ensuite si Dries Van Langenhove et d'autres suspects devront comparaître devant le tribunal correctionnel. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info