Sonny Colbrelli s'impose au sprint devant Florian Vermeersch et Mathieu van der Poel

Publié le à Bruxelles (Belgique)

Sonny Colbrelli (Barhain-Victorious) a remporté la 118e édition de Paris-Roubaix accompagnée dès le départ par une forte pluie. Le parcours de 257,7 kilomètres en comprenait 55 sur les pavés répartis sur 30 secteurs abordés après 94 kilomètres. Il s'est imposé sur le vélodrome de Roubaix au sprint devant le jeune Florian Vermeersch (Lotto-Soudal), dernier rescapé de l'échappée initiale, et le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix). L'Italien Gianni Moscon a pris la 4e place à 44 secondes après avoir connu beaucoup de malchance alors qu'il était seul échappé en tête. Yves Lampaert a fini 5e à 1:16, devançant au sprint le Français Christophe Laporte. Wout van Aert a pris la 7e place et Tom Van Asbroeck la 8e, tous dans le même temps.Colbrelli succède au palmarès à Philippe Gilbert, vainqueur de la précédente édition le 14 avril 2019, il y a 903 jours. La course a été annulée en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19 et des mesures sanitaires imposées par les autorités françaises. Le champion d'Europe, âgé de 31 ans, est le premier coureur depuis 1955, et le Français Jean Forestier, à s'imposer dans "l'Enfer du Nord" à sa première participation. Il est 9e Italien à s'imposer dans ce Monument du cyclisme et le premier depuis 1999 et Andrea Tafi. Comme il fallait le redouter, ces conditions météo ont rendu la course particulièrement difficile, les chutes et incidents mécaniques ont joué un rôle encore plus important. Après une première tentative du trio Edward Theuns, Max Kanter et Matteo Trentin, la grande échappée du début de course a réuni 31 coureurs, qui représentaient 21 équipes, dans lesquels figuraient sept Belges: Greg Van Avermaet (AG2R), Tosh Van der Sande (Lotto-Soudal), Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix), Florian Vermeersch (Lotto-Soudal), Nathan Van Hooydonck (Jumbo-Visma), Tom Van Asbroeck (Israel Start-Up Nation) et Tim Declercq (Deceuninck-Quick Step). Dès le début des secteurs pavés, à 164 km de l'arrivée, le groupe de tête s'est défait. Quatre hommes ont pris les devants: Vermeersch, Eekhoff, Rowe et Walscheid. Les deux derniers ont rapidement été lâchés. Derrière aussi, le peloton était scindé en plusieurs groupes. Après le célèbre passage de la trouvée d'Arremberg à 90 km de l'arrivée, Wout van Aert a cédé du terrain après avoir dû éviter une chute devant lui.  La pluie avait enfin cessé d'accompagner la course, mais les pièges restaient nombreux. Mathieu van der Poel se lança à la poursuite des différents groupes qui le précédaient à 70 km de Roubaix. Quinze kilomètres plus loin, il pointait avec huit autres coureurs à 45 secondes du trio de tête : Vermeersch, Van Asbroeck et Gianni Moscon (Ineos), derniers rescapés de l'échappée du début de journée. Van Aert et les Deceuninck-Quick Step accusaient 1:40 de retard. A 53 km de Roubaix, Moscon s'élança seul. Derrière Vermersch et Van Asbroeck, Van der Poel n'était plus accompagné que par le champion d'Europe l'Italien Sonny Colbrelli (Barhain-Victorious) et le champion du Canada Guillaume Boivin (Israel Start-Up Nation). Si Moscon ne cédait rien, Van der Poel reprenait les deux Belges intercalés avant de placer une nouvelle attaque à 37 km. Sans parvenir à fausser compagnie à ses quatre compagnons. L'Italien maintenait une avance de 1:12. Le groupe suivant de onze poursuivants, dans lequel figurait Wout van Aert, accusait un peu moins de 2 minutes de retard. Un premier coup de théâtre survint à 30 kilomètres de l'arrivée: Moscon était victime d'une crevaison de son pneu arrière. Après le changement de vélo, son avance tomba à 40 secondes. La malchance de l'Italien n'était pas terminée. Quatre kilomètres plus loin, il chutait dans le secteur 7 de pavés. Sans gravité. Il était désormais en point de mire des premiers poursuivants. Et le groupe suivant retrouvait espoir à moins de 1:20. Gianni Moscon résista jusqu'au secteur du Carrefour de l'Arbre à 16 km de Roubaix. Rejoint, il fut décroché immédiatement. Un trio composé de Van der Poel, Colbrelli et Vermeersch s'isola à l'avant. Le jeune coureur belge de 22 ans a encore tenté sa chance à 14,2 km de l'arrivée puis à 3,2 km, sans réussir. C'est encore lui qui a lancé le sprint sur le vélodrome. Seul Colbrelli est parvenu à le remonter. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info