SOS Villages d'Enfants appelle aux dons pour aider les enfants touchés par l'explosion à Beyrouth

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

SOS Villages d'Enfants a lancé un appel au soutien en faveur des enfants du Liban mardi dernier. L'ONG veut offrir en premier lieu un foyer à des enfants qui ont perdu leurs parents lors de l'explosion. Elle souhaite également aider les familles vulnérables souffrant déjà depuis plusieurs années de la crise économique qui touche le pays. "De nombreux enfants doivent faire face à la crise économique et politique, à l'épidémie de coronavirus et maintenant à cette explosion. Tous ces bouleversements profonds, sur lesquels ils n'ont aucune prise, affectent considérablement leur vie et leur bien-être", explique la directrice de SOS Villages d'Enfants, Hilde Boeykens. "Bien que nous ayons déjà beaucoup fait appel à nos donateurs cette année, la réponse face à cette crise a été impressionnante", explique-t-elle. L'organisation a récolté 10.000 euros dès le premier jour de son appel aux dons. "Ces ressources vont directement à nos équipes au Liban qui sont actives sur place depuis plus de 50 ans et connaissent parfaitement le pays", selon Mme Boeykens. L'ONG se concentre sur l'accueil des enfants non accompagnés qui ont perdu la trace de leurs parents dans le chaos de l'explosion ou dont les parents sont décédés dans la catastrophe. Elle les accueille dans l'un de ses quatre villages d'enfants au Liban et recherche dès que possible les membres de leur famille. Toute personne souhaitant apporter un soutien financier peut se rendre sur le site officiel de l'ONG: www.sos-villages-enfants.be. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info