Stéphane Moreau lié financièrement à Providence dans le rachat de VOO

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Le rachat de Voo par le fonds américain Providence octroyait à Stéphane Moreau et Pol Heyse un droit préférentiel pour entrer au capital du câblo-opérateur, révèle jeudi L'Echo. Moyennant la mise sur la table de deux millions d'euros, les deux membres du comité de direction de Nethys comptaient profiter d'un droit préférentiel d'entrée au capital de la nouvelle structure (dite "NewCo 3") à naître pour accueillir l'activité télécoms du groupe liégeois. Il était prévu que les deux hommes acquièrent 0,65% du capital. Providence devait s'en réserver, lui, 50,67%, quand Nethys en aurait alors conservé 48,68% - ainsi qu'un droit de veto sur certaines décisions stratégiques. Cette pratique permet à un véhicule financier (Providence en l'occurrence) de s'appuyer sur l'expertise du management déjà à l'oeuvre, écrit L'Echo. Mais dans le cas de VOO et Nethys, elle pose question, selon le quotidien. En effet, la "task force" chargée d'étudier la vente du pôle télécoms du groupe liégeois n'était composée que de quatre personnes, parmi lesquelles Stéphane Moreau et Pol Heyse, qui, après avoir géré la vente, se seraient donc retrouvés liés à l'acquéreur. (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info