"Super bien" personnellement, Lewis Hamilton s'attend à une course "très serrée" dimanche

Publié le à Abou Dhabi (Émirats arabes unis)

Lewis Hamilton se "sent super bien" à la fin de la première journée du Grand Prix d'Abou Dhabi de Formule 1, vendredi sur le circuit de Yas Marina, mais s'attend à une course "super serrée" malgré tout dimanche.Hamilton aborde la vingt-deuxième et dernière course du championnat du monde à égalité avec son rival Max Verstappen. Tous deux possèdent 369,5 points. Le pilote Mercedes peut décrocher un record absolu de huit titres de champion du monde. Ce n'est que la deuxième fois que les deux meilleurs pilotes abordent le dernier Grand Prix de la saison à égalité de points, après Emerson Fittipaldi et Clay Regazzoni en 1974. Hamilton a réalisé le meilleur temps de la 2e séance d'essais libres, relèguant Verstappen à 641/1000e. Il avait fini troisième de la 1re séance à 346/1000 de Verstappen. "[La voiture] ne se sent pas trop mal", a déclaré Hamilton. "Elle a bien démarré mais cela s'est un peu dégradé en P1, puis a mieux démarré dans la deuxième séance avec les changements que nous avons effectués. Maintenant, nous devons juste passer en revue les données et essayer de comprendre comment nous pouvons nous améliorer, où nous nous situons. La cible est toujours en mouvement, mais oui, sinon, je me sens bien. Je me sens super bien dans mon corps et comme je l'ai dit, je pense que nous avons fait quelques pas positifs en ce qui concerne les réglages, donc nous allons essayer de les perfectionner ce soir et revenir en force demain. C'est évidemment très serré entre nous tous. Nous avons fait nos séances un peu à l'aveugle en termes de rythme, mais je suis sûr que ça va être super serré comme ça l'a été dans les courses précédentes." Le patron de l'équipe Red Bull, Christian Horner, était cependant moins optimiste quant aux chances de succès de son équipe, citant la force de Mercedes dans les deux premiers secteurs."[Mercedes] semble très compétitif ici, certainement dans les deux premiers secteurs", a déclaré Horner. "Je pense que dans le secteur 3 nous revenons sur eux, mais le mal est fait dans les deux premiers secteurs. Nous avons encore 24 ou 23 heures [avant les qualifications] pour essayer de trouver un meilleur set-up et un peu plus de rythme. Nous avons beaucoup de données, nous avons quelques zones de la voiture que nous devons régler pendant la nuit. La soirée va être longue, certainement ici, et à Milton Keynes, pour essayer de régler la voiture. Je pense que le rythme du long 'run' semblait raisonnable ; nous devons juste régler le rythme pour les courts 'runs'." Verstappen a fait écho aux sentiments de Horner, trouvant des points positifs dans les longs runs, mais admettant que les courts runs avaient besoin de travail. "Je veux dire, nous sommes encore en train d'apprendre et de comprendre certaines choses, mais bien sûr, clairement, le court run ne s'est pas déroulé comme prévu - manquant un peu de rythme - mais les longs runs étaient un peu plus compétitifs, donc bien sûr, c'est aussi un peu plus important," a ajouté Verstappen. (Belga)
© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info