Taux d'occupation dramatique pour le secteur hôtelier à la Côte durant la Toussaint

Publié le à OSTENDE (BELGIUM)

Le secteur hôtelier à la Côte a enregistré des taux d'occupation très faibles durant les vacances d'automne qui se terminent, selon les chiffres de Westtoer, l'organe de tourisme de la province de Flandre Occidentale. De nombreux établissements ont d'ailleurs décidé de fermer durant la deuxième partie de cette période de congés scolaires tandis que ceux qui sont restés ouverts ont eu un taux d'occupation de seulement 10 à 15%. Les agences immobilières touristiques ont toutefois enregistré des réservations supplémentaires et les locataires de la première semaine ont parfois prolongé leur séjour durant la seconde.Selon les estimations du centre de connaissances de Westtoer, le nombre de touristes d'un jour a atteint un total de 240.000 personnes durant la deuxième semaine des vacances de Toussaint. Sur l'ensemble de la période de congés scolaires, leur total s'est élevé à 725.000. S'il souligne l'importance des mesures de lutte contre le coronavirus, l'organe de tourisme déplore le lourd préjudice économique subi par le secteur touristique en Flandre occidentale. "La lutte contre le virus est la première priorité et va aussi dans l'intérêt à moyen et long terme du tourisme. Néanmoins, les mesures actuelles représentent une perte économique importante pour le secteur du tourisme de la Flandre occidentale. Westtoer fait tout ce qui est en son pouvoir pour faciliter et promouvoir le redémarrage du tourisme au début de 2021", a assuré Sabien Lahaye-Battheu, députée provinciale et présidente de Westtoer. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info