TC Namur - Un détenu fraudait pour percevoir le chômage

Publié le à NAMUR (Belgique)

L'auditorat du travail a requis mercredi devant le tribunal correctionnel de Namur une peine de 10 mois de prison et la confiscation de 27.852 euros à l'encontre d'un prévenu, absent à l'audience, qui a fraudé l'ONEM afin de percevoir des allocations de chômage alors qu'il était détenu.A plusieurs reprise entre 2014 et 2020, le prévenu, déjà condamné à de nombreuses reprises par la justice pour d'autres faits, est parvenu à obtenir ses allocations de chômage alors qu'il était détenu, notamment à Jamioulx et à Marneffe et n'y avait donc pas droit. C'est un proche, non identifié dans le cadre du dossier, qui remettait ses cartes de contrôle à son syndicat. Il a donc perçu des allocations à charge de la sécurité sociale alors qu'il était, en tant que détenu, déjà à charge du Service Public Fédéral Justice, ceci à cause d'omissions dans ses déclaration ou de déclarations inexactes. L'auditorat du travail requiert donc la restitution des sommes indûment perçues à l'ONEM, à savoir 27.852 euros, ainsi qu'une peine de 10 mois de prison. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info