Téléphérique de Namur: l'abonnement "heures de pointe" fixé à 100 euros/an

Publié le à Namur (Belgique)

Le téléphérique de Namur, un outil touristique inauguré le 8 mai dernier, deviendra dès le mois de septembre prochain un outil de mobilité urbaine. Les modalités ont été validées au conseil communal namurois mardi soir.L'extension de la plage horaire durant laquelle circule le téléphérique de Namur sera étendue à partir de septembre. Le conseil communal de Namur, en sa séance de mardi soir, a examiné le cahier de charges relatif à cette évolution de l'outil. Il s'agit de permettre aux écoliers et étudiants, ainsi qu'aux travailleurs provenant de l'ouest du territoire, de ne pas s'engager dans le trafic lié aux heures de pointe pour accéder au centre-ville.   Selon le cahier de charges de cette procédure négociée, l'horaire de semaine passera de 10h00 à 17h00 actuellement à 07h00 à 18h30 dès septembre, uniquement les jours ouvrables et en période scolaire. Les tarifs de ce service supplémentaire ont aussi été fixés: l'abonnement aux horaires touristiques - de 10h00 à 17h00 - s'élève à 32,50 euros/an et il faudra s'acquitter de 100 euros/an en plus (85 euros/an pour les habitants de Namur) afin de circuler aux heures de pointe. Deux points qui ont suscité des débats animés entre la majorité et l'opposition, cette dernière épinglant que les navetteurs ou enfants ne souhaitant ne pas attendre 17h00 pour remonter vers la Citadelle de Namur devront s'acquitter des deux abonnements. "Nous sommes tenus de séparer les deux offres pour des raisons juridiques. Il s'agit ici d'un nouveau cahier de charges", a expliqué le bourgmestre Maxime Prévot devant les vives réactions du PS, de DéFI, du PTB et de la conseillère indépendante Françoise Kinet. Le cahier de charges a été adopté majorité contre opposition. Le service élargi devrait être proposé dès le 1er septembre 2021. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info