Télétravail: prolongation jusque fin 2021 pour la flexibilité covid belgo-luxembourgeoise

Publié le à Bruxelles (Belgique)

La convention belgo-luxembourgeoise visant à éviter une double imposition des travailleurs transfrontaliers contraints au télétravail pendant la durée de la pandémie de coronavirus a été prolongée de trois mois, jusqu'à la fin de l'année, a annoncé mercredi le ministre luxembourgeois des Finances, Pierre Gramegna. L'information a été confirmée à Belga par le cabinet du ministre belge Vincent Van Peteghem.Dans la foulée de l'éclatement de la pandémie, la Belgique a signé de telles conventions bilatérales avec les pays avec lesquels elle partage des frontières terrestres (France, Allemagne, Pays-Bas et Luxembourg). Ces accords prévoient que les journées de télétravail des transfrontaliers sont considérées de la même façon que des journées de travail prestées dans l'État où le travailleur preste habituellement. Ils ont déjà été prolongés à plusieurs reprises. Quant aux règles de travail à domicile non liées à la crise sanitaire, Belgique et Luxembourg se sont entendus fin août pour un relèvement dès 2022 du nombre de jours pendant lesquels le travailleur transfrontalier peut exercer son activité en dehors de l'État d'activité habituel, sans conséquence fiscale dommageable: ce nombre passera de 24 à 34 jours par an. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info