TikTok dénonce la décision américaine, rejette les accusations

Publié le à WASHINGTON (USA)

L'application chinoise TikTok a dénoncé vendredi la décision américaine d'interdire à partir de dimanche son téléchargement aux Etats-Unis, et assure avoir présenté toutes les garanties pour respecter la sécurité des usagers américains. "Nous ne sommes pas d'accord avec la décision du département du Commerce et sommes déçus qu'il bloque les téléchargements de nouvelles applications à partir de dimanche et interdise l'utilisation de l'application TikTok aux Etats-Unis à partir du 12 novembre", a indiqué une porte-parole. "Dans notre proposition à l'administration américaine, nous nous sommes déjà engagés à des niveaux sans précédent de transparence et de responsabilité supplémentaires, bien au-delà de ce que les autres applications sont prêtes à faire", a-t-elle également indiqué, citant la possibilité d'audits effectués par des tiers, "la vérification de la sécurité du code et la surveillance par le gouvernement américain de la sécurité des données aux Etats-Unis". De plus, un fournisseur de technologie américain serait responsable de la maintenance et de l'exploitation du réseau TikTok aux Etats-Unis, "qui comprendrait tous les services et données desservant les consommateurs américains", a-t-elle précisé. La porte-parole a également affirmé que le réseau s'était engagé à protéger la vie privée de ses utilisateurs. En revanche, elle indique que le groupe continuera à contester le décret exécutif "injuste" pris en août par Donald Trump. Il a été promulgué "sans procédure régulière et menace de priver le peuple américain et les petites entreprises à travers les Etats-Unis d'une plate-forme importante", a-t-elle également commenté. Début août, l'hôte de la Maison Blanche avait posé un ultimatum à TikTok, qu'il accuse d'espionnage industriel pour le compte de Pékin sans toutefois avoir rendues publiques des preuves tangibles. Il a donné à sa maison mère ByteDance jusqu'au 20 septembre, soit dimanche, pour céder ses activités TikTok sur le sol américain à une entreprise "made in US". Des discussions sont en cours pour un accord qui inclurait le groupe californien Oracle et peut-être Walmart. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info