Toby Alderweireld bientôt centenaire chez les Diables Rouges

Publié le à TUBIZE (Belgique)

"Ce sera forcément un moment spécial, même si l'objectif est de bien jouer, qu'importe la rencontre", a déclaré le défenseur central des Diables Rouges lundi à la veille de rejoindre un club très prisé en équipe nationale. Mardi contre l'Islande, le joueur de Tottenham, international depuis 2009, disputera sa centième rencontre en sélection.Mardi soir au stade Roi Baudouin, l'Anversois rejoindra donc le club des centenaires où figurent ses équipiers Jan Vertonghen (119 caps), Eden Hazard et Axel Witsel, 106 apparitions chacun. "Cent matches, cela signifie que j'ai contribué aux succès de Diables et cela me rend fier. Il y a d'autres figures du football belge dans cette liste. De plus, je n'ai que 31 ans et j'espère que d'autres caps vont encore arriver", a dit le joueur en conférence de presse à Tubize. Toby Alderweireld a fait sa première apparition chez les Diables le 29 mai 2009 contre le Chili lors d'un match de Kirin Cup, sous les ordres de Franky Vercauteren. Stijn Stijnen, Filip Daems, Gill Swerts ou encore Kevin Roelandts étaient alors ses équipiers en équipe nationale. Depuis sa première, il s'est érigé en pierre angulaire de la défense belge, participant aux Coupes du monde 2014 et 2018 ainsi qu'à l'Euro 2016. En 99 sélections, il a inscrit 5 buts et délivré 9 assists. Alderweireld a réalisé que la Belgique était capable de réaliser de grandes choses sous les ordres de Wilmots, lors de la campagne pour le Mondial 2014. "Nous avons senti que nous étions capables de battre tout le monde." Après le départ à la retraite de Vincent Kompany, l'Anversois est, aux côtés de Jan Vertonghen, le taulier de l'arrière-garde belge. Samedi à Copenhague, les deux anciens compères chez les Spurs étaient accompagnés de Jason Denayer, appelé à remplacer Vincent Kompany, devenu entraîneur d'Anderlecht. "C'est vraiment très facile de jouer avec lui, on sent qu'il veut apprendre. Il sort d'une très bonne saison en club. Il est vraiment sur la bonne voie", a assuré Alderweireld. Le joueur de Tottenham a également évoqué ses meilleurs souvenirs avec l'équipe nationale. Il a spontanément pointé le quart de finale du Mondial 2018 où la Belgique a battu le Brésil (2-1). "L'ambiance était vraiment spéciale, il y avait une ambiance et une énergie assez particulière", a expliqué le joueur. Alderweireld a aussi évoqué l'incroyable renversement de situation contre le Japon au tour précédent. Menés 0-2, les Diables s'étaient imposés 3-2 grâce à un but à la dernière seconde. A la question de savoir quel avait été son opposant le plus coriace depuis ses débuts, Alderweireld a répondu en souriant: "Eden Hazard à l'entraînement." (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info