Tour d'Italie: Geraint Thomas chute à cause d'un bidon et voit ses espoirs de victoire s'envoler

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Les espoirs de victoire de Geraint Thomas se sont envolés avant même le départ réel de la 3e étape du Tour d'Italie en Sicile. Le Gallois a chuté après avoir heurté un bidon et a terminé l'étape à plus de 12 minutes du vainqueur, l'Equatorien Jonathan Caceido (EF Pro Cycling). "Geraint a heurté un bidon avec sa roue avant dans la zone entre le départ fictif et le dépar réel", explique Matteo Tosatto, directeur sportif d'Ineos, sur le site de la formation britannique. "Il a souffert au début mais s'est senti mieux au fur et à mesure de l'étape. Toutefois, il a de nouveau souffert dans les 45 derniers kilomètres quand le rythme s'est élevé et que ça a commencé à grimper et il a dû finir à son propre rythme. Nous attendons maintenant le verdict de notre staff médical qui va examiner Geraint". Le Gallois, vainqueur du Tour de France 2018, ne gagnera donc pas le Giro. "La course est encore longue", dit Matteo Tosatto. "Avec Filippo (Ganna) et Rohan (Dennis), nous avons encore de bonnes chances dans les contre-la-montre. Jonathan Castroviejo et Tao Geoghegan Hart se débrouillent bien aussi. Nous ferons le point ce soir pour voir comment nous allons aborder la suite de la course", ajoute Tossato. C'est une nouvelle déconvenue pour la formation Ineos après la défaillance d'Egan Bernal au Tour de France. Thomas n'avait pas été retenu pour la Grande Boucle et avait été désigné leader de l'équipe britannique sur le Giro, qu'il dispute pour la quatrième fois. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info