Tour d'Italie - Hindley "ne pouvait pas donner un gramme de plus", Sunweb doit être fier pense Kelderman

Publié le à MILAN (Italie)

Maillot rose au départ du contre-la-montre final, l'Australien Jai Hindley a échoué à la deuxième place du général du Giro, à 39 secondes du vainqueur, le Britannique Tao Geoghegan Hart, dimanche. "C'est assez difficile à accepter", a reconnu le coureur de Sunweb, qui a tout donné. "Je n'aurais pas pu donner un gramme de plus." "Bien sûr, c'est très décevant de perdre le maillot le dernier jour, c'est assez difficile à accepter", a confié Hindley. "Je dois féliciter Tao qui a été meilleur. Je savais que ce serait dur d'être à son niveau. J'avais demandé à mon directeur sportif de me donner les temps. J'ai fait tout mon possible, je n'aurais pas pu donner un gramme de plus." Hindley a été l'une des révélations du Giro, remportant l'étape des Lacs de Cancano, qui passait par le mythique Stelvio. "Quand je regarderai en arrière, je pense que je pourrai être très fier de la façon dont l'équipe et moi avons roulé ces trois dernières semaines. C'est un énorme pas en avant dans ma carrière et ce sont trois semaines que je n'oublierai jamais. La suite ? je ne sais pas encore. J'ai envie de me donner un grand tour pour objectif, peut-être le Giro pour retrouver le maillot rose." Son équipier néerlandais Wilco Kelderman l'a accompagné sur le podium. "Nous pouvons être très heureux en tant qu'équipe d'être tous les deux sur le podium", a résumé Kelderman. "Si on avait dit ça au départ, on nous aurait traité de fous... Nous étions peut-être l'équipe la plus forte du Giro, et c'est quelque chose dont nous pouvons être fiers. Jai (Hindley) a montré son potentiel, il est passé à un autre niveau." "Nous étions venus ici pour le podium pour moi, nous étions peut-être un peu optimistes, mais d'un autre côté, j'ai déjà été tout proche (quatrième et septième à la Vuelta en 2017 et 2019, septième au Giro en 2014) donc ce n'était pas irréaliste", a poursuivi Kelderman. "Nous devons être fiers. Et Jai aussi. Il était nerveux au départ, mais c'est normal car tu as l'ambition de finir le travail. Ce sera bien sûr dur pour lui, mais il peut être fier. Il est jeune et a montré son potentiel. Il aura encore des possibilités de montrer tout ce qu'il est capable de faire." (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info