Tour de France - Nans Peters a profité de la faiblesse en descente de Zakarin pour s'imposer

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Nans Peters a signé la deuxième victoire de sa carrière. Après avoir remporté la 17e étape du Tour d'Italie 2019 pour ses débuts sur le Giro, le Français de 26 ans a signé le même exploit sur le Tour. Samedi, le coureur de l'équipe AG2R La Mondiale s'est imposé en solitaire à l'issue de la 8e étape, disputée entre Cazères et Loudenvielle. "C'est de la folie", a-t-il déclaré après l'arrivée. "C'était déjà fou sur mon premier Tour d'Italie de remporter une étape, mais là c'est le Tour de France", a expliqué Peters, pur produit de l'équipe dirigée par Vincent Lavenu. "Je m'étais déjà dit qu'il fallait essayer un jour de me mettre dans une échappée, mais c'est fou. C'était un rêve." Dans cette première étape pyrénéenne, riche de trois cols, ce n'est pas dans une ascension mais bien dans une descente que Peters a fait la différence contre le Russe Ilnur Zakarin (CCC). "Dans l'échappée, quand je me suis retrouvé devant avec Ilnur Zakarin, je savais qu'il était peut-être plus fort que moi en bosse, mais je n'ai rien lâché. Et ensuite j'ai vu qu'il descendait comme une chèvre (sic), alors je me suis accroché. Lorsqu'il est revenu à moins de dix secondes de moi, je n'avais plus de radio mais je me suis battu, je me suis accroché. Puis à deux bornes, je me suis dit que c'était fait. Tant que je n'étais pas sur le plat au bas de la descente, on ne savait pas ce qui pouvait arriver." (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info