Tour de France - Van Aert trouve le parcours intéressant

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Wout van Aert (Jumbo-Visma) a remporté deux étapes du Tour cette année et est devenu le maître serviteur de Primoz Roglic dans les montagnes. En 2021, il aimerait également participer à la Grande Boucle, bien que la combinaison avec les Jeux Olympiques reste à déterminer. "Il est encore trop tôt pour en parler. Mais nous élaborerons certainement un bon plan", a prévu Van Aert. "A première vue, cela semble être un Tour intéressant. Sûr et certain. Ce sera un Tour classique, pas comme l'édition précédente où les coureurs devaient grimper très tôt. La première chose que j'ai remarquée, c'est qu'il y a plus de contre-la-montre. Deux, dont un au début. Je pense que deux contre-la-montre ont leur place dans un grand tour. Le vainqueur se doit être complet, donc il doit aussi être capable de rouler contre le chrono. Le contre-la-montre arrive tôt, alors peut-être que les grimpeurs, qui auront accusé un retard, attaqueront. Cela peut certainement créer une dynamique et une tonalité différentes", a pronostiqué Van Aert. Il y a également une arrivée à Tignes. "Ça va être délicat. Je le sais parce que nous y avons eu notre camp d'entraînement cette année et il y a beaucoup de belles étapes où je vois quelques chances, mais je dois encore l'examiner en détail. Le Mûr-de-Bretagne sera un sprint difficile. Ce sera un beau finish". Le Tour commence en Bretagne, avec deux étapes pour les puncheurs et deux pour les sprinters. Selon le directeur du Tour Christian Prudhomme, il y a des chances que quatre à cinq étapes sur les dix premiers jours soient propices aux éventails. "J'ai lu ça aussi. Notre équipe ne devrait pas en avoir peur. Nous avons les hommes capables de contrôler ça. Ce sera un Tour différent de la dernière édition où le quatrième jour, il y avait déjà une véritable étape de montagne et le classement avait déjà reçu une première secousse. Si vous avez un Tour classique, cette première semaine sera assez nerveuse. Si l'on ajoute à cela des éventails, il faudra certainement être attentif. En fait, on ne peut pas gagner beaucoup au cours de cette première semaine, mais on peut perdre beaucoup en tant que coureur de classement. Je ne connais pas très bien la région. Je n'y ai jamais roulé, j'ai seulement fait du cross, mais là le vent ne joue pas vraiment un rôle." Pense-t-il au maillot jaune? "Oui, il est encore tôt, mais avec un tel parcours, on est encore loin du compte. Le vert? C'est une autre question difficile. Ce n'est pas quelque chose que l'on remporte à la va-vite. Il faut vraiment y travailler, s'y concentrer et peut-être même investir quelques années. Et puis la question est de savoir si cela sera possible en 2021 avec les Jeux Olympiques." Le Tour se termine le dimanche 18 juillet, la course sur route olympique est le 24 juillet à Tokyo et le contre-la-montre le 28 juillet. "En principe, je ne suis pas encore sûr de ma sélection. Mais si j'ai le même niveau de forme l'année prochaine, je pense avoir prouvé que j'ai ma place à Tokyo. Je n'ai pas encore eu de nouvelles de Belgian Cycling, mais je suppose que je peux faire un objectif de Tokyo avec le même niveau de forme." Qu'en est-il de la combinaison avec le Tour? "Il est difficile d'en dire beaucoup à ce sujet pour l'instant. Nous devons tout d'abord évaluer le dernier Tour et voir comment nous allons le faire l'année prochaine et quel sera mon rôle dans l'équipe. En soi, c'est possible, cette combinaison Tour-Tokyo. À cet égard, le championnat du monde à Imola a été un bon test. Jusqu'au dernier jour du Tour de France, j'ai roulé à fond et le Mondial, une semaine plus tard, a été très bon. Bien sûr, Imola n'est pas Tokyo, vous avez le décalage horaire et un climat différent. Je suppose que j'irai au Tour. Ce n'est pas comme si j'avais été là de nombreuses fois. Abandonner le Tour avant la fin pour les Jeux? Non. On verra, en tout cas, ce n'est pas mon idée de disputer un Tour raccourci." (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info