Un des prévenus belges condamnés lors du procès de l'attentat de Charlie Hebdo libre

Publié le à CHARLEROI (BELGIUM)

Michel C., un des prévenus belges poursuivis devant la cour d'assises spécialement composée de Paris en décembre dernier, a été condamné à cinq ans de prison ferme mais a retrouvé dernièrement la liberté, a indiqué mercredi son avocat Me Fabian Lauvaux, confirmant une information de RTL Info. Le prévenu, condamné pour avoir fourni des armes aux terroristes, et notamment à l'assaillant de l'Hyper Cacher Amedy Coulibaly, a pu être libéré puisqu'il a purgé sa peine de prison lors de sa détention préventive.Michel C. a été jugé devant la cour d'assises de Paris pour son implication dans le cadre de l'attaque de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015. En décembre dernier, le prévenu belge a été condamné à cinq ans de prison ferme pour avoir fourni des armes aux terroristes. Le ministère public avait requis une peine de 15 ans de prison ferme à l'encontre de Michel C. et de Metin K., autre prévenu originaire de Belgique. Pourtant condamné à la prison ferme, Michel C. a retrouvé la liberté. "Le ministère public a insisté jusqu'à la fin pour établir que mon client avait participé à l'organisation terroriste. Mais le tribunal l'a acquitté de ces préventions terroristes lors de son jugement", a expliqué Me Lauvaux. Michel C. a retrouvé la liberté grâce à sa détention préventive. La peine qui a été prononcée en décembre dernier a été effectuée dans le cadre de sa détention préventive. Il a donc fait l'objet d'une remise en liberté. Aucun suivi et contrôle n'a été ordonné par la cour d'assises. "Le ministère public avait demandé l'inscription au fichier international terroriste. Mais vu qu'il a été acquitté des préventions liées au terrorisme, il est logique qu'il n'y ait pas de suivi spécifique." (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info