Un ex-cadre du parti néonazi grec Aube Dorée refuse d'être remis à Athènes

Publié le à Bruxelles (Grèce)

Un ancien cadre du parti néonazi grec Aube Dorée, réclamé par la justice de son pays pour y purger une peine de prison, a comparu mercredi devant un juge belge auquel il a signifié son refus d'être extradé, a annoncé le parquet de Bruxelles.Ioannis Lagos, élu au Parlement européen en 2019 et dont l'immunité vient d'être levée par cette assemblée, avait été arrêté mardi à Bruxelles en vertu d'un mandat d'arrêt européen émis par Athènes. Il a été "placé en détention", précise le parquet dans un communiqué. L'homme a été condamné dans son pays à une peine de prison de 13 ans et 8 mois pour son rôle de dirigeant au sein d'Aube dorée. La chambre du conseil va maintenant devoir se prononcer sur l'exécution de ce mandat d'arrêt européen. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info