Un navire de croisière quitte les États-Unis, une première depuis le début de la pandémie

Publié le à Miami

Pour la première fois en quinze mois, un navire de croisière transportant des passagers a de nouveau pris la mer depuis un port américain. Le Freedom of the Seas, affrété par Royal Caribbean Cruises, a en effet quitté le port de Miami dimanche pour une croisière de plusieurs jours. Le voyage servira également de test afin de vérifier si les vaccinations et les mesures corona permettent de reprendre la mer en toute sécurité.Le bateau peut normalement accueillir environ 4.500 passagers, mais seules quelque 650 personnes y ont embarqué pour cette croisière. Ce sont tous des travailleurs de Royal Caribbean qui se sont portés volontaires pour le voyage et qui ont été autorisés à emmener un invité. Toutes les personnes à bord doivent être vaccinées contre le coronavirus. La pandémie de coronavirus a durement touché le secteur des croisières et les navires ont dû jeter l'ancre dans des ports du monde entier. Les entreprises ont subi des milliards de pertes alors que les États-Unis sont le premier marché mondial pour les croisières. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info