Un nouveau syndicat autonome des infirmiers et aides-soignants voit le jour

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Des infirmiers et aides-soignants ont déposé les statuts d'un nouveau syndicat jeudi à Bruxelles, ont annoncé les membres fondateurs dans un communiqué. "Le futur syndicat autonome Union4U s'adressera à tous les praticiens de l'art infirmier, tous secteurs confondus, salariés ou indépendants". La présentation officielle aura lieu le 19 novembre et marquera le lancement d'une campagne nationale de financement participatif pour soutenir la profession. Des infirmiers et aides-soignants issus de la plupart des hôpitaux belges et très impliqués dans la vie associative infirmière ont fait le point sur la situation actuelle. "La crise sanitaire du Covid-19 a mis en lumière des failles profondes qui affectent le travail quotidien des praticiens de l'art infirmier. Les personnels de santé de première ligne ont été mis en danger lors de la première vague par le manque des protections les plus basiques et par le manque de personnel", soulignent-ils dans leur communication. "Le personnel soignant est à genoux et exerce une profession dont le manque d'attractivité évident a fait fuir beaucoup d'entre eux, ce qui explique, entre autres aujourd'hui, l'incapacité actuelle des hôpitaux à faire face avec un personnel suffisant à la crise sanitaire que nous traversons", a déclaré Alda Dalla Valle, membre fondatrice du syndicat. Les professionnels du secteur infirmier estiment, au vu des enjeux généraux liés à la profession, qu'une réforme profonde et structurelle est inévitable pour revaloriser la profession infirmière et ainsi garantir l'accès à des soins de santé de qualité au plus grand nombre. "Cela fait un long moment que nous réfléchissons à la nécessité de nous organiser autrement, mais l'indignation unanime qui nous anime, en voyant la manière dont on nous traite en ce moment, nous a décidés à lancer le processus", a ajouté un autre fondateur, Pascal Enafla. Les fondateurs ont expliqué qu'ils souhaitent "transformer la colère des infirmiers et aides-soignants en un esprit constructif visant à l'amélioration permanente du système". Et d'ajouter qu'il importe également "d'assurer aux professionnels de première ligne une considération, un cadre et des conditions de travail cohérents et justes, au regard de leur contribution essentielle." (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info