Un rapport d'audit accable la gestion du Logement molenbeekois

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Le rapport d'audit sur la gestion du Logement molenbeekois révèle des éléments accablants, affirment lundi les quotidiens la Dernière Heure (DH) et la Libre. Le comité de direction de la SLRB (l'autorité de tutelle des Sisp, sociétés immobilières de service public) se réunira dans la journée, a précisé la ministre bruxelloise du Logement Céline Fremault. Créé il y a cent ans, le Logement molenbeekois est la 3e Sisp de la région, derrière le Logement bruxellois et le Foyer Anderlechtois, avec 3.340 logements sociaux. Alertée par des plaintes en 2018, Céline Fremault a sommé la SLRB de commanditer un audit de la SISP de Molenbeek. Il a été confié, par l'intermédiaire d'un marché public, à la société Ernst & Young. Le niveau de risque est jugé "extrême" pour plusieurs éléments analysés comme les procédures d'achats, la gestion des garanties locatives ou des charges locatives. Plus de la moitié des factures de 2013 à 2017 n'ont pas de bons de commande préalables, selon les quotidiens. Un fournisseur a été sélectionné sans procédure de marché public alors que la facture dépassait les 300.000 euros par an. Par ailleurs, au 31 décembre 2017, les créances des arriérés locatifs atteignaient 2,2 millions d'euros (dont 1,1 million pour des locataires présents) et le montant des garanties locatives non placées dépasse les 500.000 euros. Enfin, certains barèmes ne correspondent pas au niveau d'études. (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.