Une annexion en Cisjordanie serait "une violation grave du droit international"

Publié le à NATIONS UNIES (USA)

Une annexion partielle de la Cisjordanie par Israël serait "une violation grave du droit international", a affirmé mercredi le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, au lendemain d'une promesse en ce sens de Benjamin Netanyahu, conditionnée à sa réelection en septembre. Se disant "préoccupé" par les déclarations du Premier ministre israélien, Antonio Guterres a réaffirmé qu'une telle évolution serait "dévastatrice pour la possibilité de relancer les négociations et la paix régionale, tout en minant sévèrement la viabilité de la solution à deux Etats", solution pour laquelle l'ONU reste engagée, a-t-il précisé. Le Premier ministre israélien a promis d'annexer un pan stratégique de la Cisjordanie occupée, notamment la vallée du Jourdain et la partie nord de la mer Morte s'il gagne les élections du 17 septembre. Dès mardi, l'ONU avait réagi avec sensiblement les mêmes termes, par la voix de son porte-parole, Stéphane Dujarric, pour dénoncer les nouvelles intentions de Benjamin Netanyahu s'il remporte les élections. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info