Une centaine de personnes à Bruxelles demandent la levée du blocus de Cuba

Publié le à Bruxelles (Belgique)

Une centaine de personnes, dont 30 à vélo, selon les organisateurs, ont manifesté samedi après-midi à Bruxelles pour demander la levée du blocus de Cuba par les États-Unis, alors que le président américain sera en visite à Bruxelles pour le sommet de l'Otan, lundi et mardi.Les manifestants, composés de membres plusieurs associations, se sont retrouvés samedi vers 15h00 au Carrefour de l'Europe, devant la gare Bruxelles-Central. Certains, à vélo, ont circulé dans les rues du centre-ville sous escorte policière, avant de revenir, vers 16h00, au Carrefour de l'Europe pour un meeting. Munis de drapeaux cubains, ils ont exprimé leur mécontentement face à la position du président américain Joe Biden concernant le sort de l'île de Cuba. "Pour lui, le blocus contre Cuba n'est pas une priorité. C'est inacceptable", ont déclaré les organisateurs.  Les manifestants ont notamment rappelé les propos de Christopher Hartwell, directeur de l'International Management Institute de l'Université des sciences appliquées de Zurich. Ce dernier a déclaré que la meilleure façon de contrer les lois de blocus américaines, qui ont un impact négatif sur l'économie européenne, est de contester leur illégalité devant les tribunaux. Les militants ont également cité un récent rapport d'Oxfam à propos de l'impact du blocus américain sur la vie des Cubains. "Les sanctions affectent les populations les plus vulnérables de Cuba, avec des conséquences majeures sur leurs familles et sur leurs moyens de subsistance. Oxfam appelle l'Union européenne à tirer le meilleur parti de l'ouverture diplomatique actuelle avec les États-Unis", a conclu dans son rapport cette organisation internationale luttant contre les inégalités et l'injustice. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info