Une importante vague de forfaits observée dans le basket-ball bruxellois et brabançon

Publié le à Bruxelles (Belgique)

Avec 29 équipes qui ont déclaré forfait général depuis le début de la saison, le basket-ball bruxellois et brabançon connaît une situation "tout à fait particulière", de l'aveu de Olivier Monsieur, président du comité provincial Bruxelles - Brabant wallon, contacté lundi par Belga. L'extension au monde du sport du recours au Covid Safe Ticket, prévue pour mi-octobre, ajoute son lot d'inquiétudes pour la bonne tenue des compétitions sportives."On tournait à 15 équipes en forfait général par an. Ici, on parle quasiment du double pour l'avant et après Covid", s'inquiète Olivier Monsieur. Les forfaits constatés concernent principalement les équipes U16, U18, U21 et seniors. Pour expliquer cet état des faits, le président du comité provincial invoque un désintérêt pour la balle orange provoqué durant la crise du coronavirus. "Les équipes n'ont pas pu contacter tous les jeunes de l'année passée, et ils ont pris goût à pratiquer d'autres activités, surtout dans une région où la compétition entre les disciplines est importante", explique Olivier Monsieur. Et si on admet au sein de l'administration provinciale que "le pire n'est pas devant nous", on s'inquiète tout de même des retombées de l'extension du CST au monde du sport, dans une région où le taux de vaccination chez les jeunes reste très maigre (la tranche d'âge des adolescents de 16 à 17 n'est ainsi vaccinée qu'à 33% selon le dernier bulletin épidémiologique de Sciensano, ce qui ferait... deux joueurs sur trois potentiellement absents aux matchs). "Et je ne vois pas nos jeunes payer 50 euros par semaine pour passer des tests PCR et pouvoir jouer...", ajoute Olivier Monsieur.  Si l'instauration du Covid Safe Ticket inquiète également les autres comités provinciaux du basket-ball belge francophone, aucun protocole de contrôle n'ayant pour l'instant été communiqué, le phénomène des forfaits semble toutefois se circonscrire à Bruxelles et au Brabant wallon. "On a enregistré 74 forfaits généraux, ce qui est globalement les mêmes proportions que les années précédentes", détaille Jean-Pierre Delchef, président de l'Association Wallonie-Bruxelles de basket-ball (AWBB). Le nombre d'affiliations est bien en baisse pour l'ensemble des championnats francophones (on passe de 48.303 en mars 2018, juste avant la crise du Covid, à 45.745 aujourd'hui), mais les chiffres évolueront encore jusqu'au moins la fin du mois d'octobre, selon le président de l'AWBB, qui se base sur son expérience des années précédentes. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info