USA: nouvelle échéance vendredi pour TikTok, menacé d'interdiction dimanche

Publié le à WASHINGTON (USA)

Le très populaire réseau social TikTok reste sous la menace d'une interdiction aux Etats-Unis d'ici dimanche soir, mais jeudi un juge américain a donné 24 heures au gouvernement pour repousser cet ultimatum ou expliquer sa position. L'application, filiale de l'entreprise chinoise ByteDance, a demandé à la justice de suspendre un décret de l'administration Trump qui prévoit d'interdire son téléchargement aux Etats-Unis à partir de dimanche à 23H59 (soit 03H59 GMT lundi). Lors d'une audience par téléphone jeudi, le juge Carl Nichols a demandé au gouvernement de proposer une nouvelle date d'ici vendredi après-midi (18H30 GMT). S'il refuse, la cour pourrait organiser une nouvelle audience dimanche matin. Dans sa motion auprès du tribunal fédéral de Washington, TikTok affirme qu'une telle interdiction ne serait pas conforme à la Constitution du pays. Le réseau social aux 100 millions d'utilisateurs fait aussi valoir que bloquer les téléchargements lui causerait des dommages irréparables. Carl Nichols a indiqué son désaccord avec les avocats du gouvernement, selon qui l'interdiction "maintiendrait le statu quo" puisqu'elle n'empêche pas les utilisateurs actuels de continuer à se servir de TikTok. Donald Trump accuse depuis des mois l'application d'espionnage au profit de la Chine via la collecte des données de ses utilisateurs, sans preuves. "Comme l'ont prouvé des déclarations peu claires et contradictoires du président et d'autres responsables ces derniers mois, les interdictions n'étaient pas motivées par une vraie inquiétude sur la sécurité nationale, mais plutôt par des considérations politiques liées aux élections générales à venir", a assené TikTok dans son recours. Une interdiction complète des activités de l'appli sur le sol américain pourrait, elle, entrer en vigueur à partir du 12 novembre. Pour y échapper, le locataire de la Maison Blanche a exigé que TikTok fasse passer ses activités aux Etats-Unis sous contrôle américain. Des négociations pour une prise de participation des groupes américains Oracle et Walmart semblaient sur le point d'aboutir la semaine dernière, mais elles restent suspendues aux volontés politiques de Washington et Pékin. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info