Vers la fin du ticket de caisse systématique en Belgique?

Publié le à NAMUR (Belgique)

Le ticket de caisse fera-t-il bientôt partie des reliques d'une époque révolue? C'est en tout cas l'objectif de la proposition de décret portée par la députée wallonne Christine Mauel (MR) qui prévoit notamment de mettre fin, d'ici deux ans, à l'impression systématique des tickets de caisse. Ces derniers resteraient toutefois disponibles pour les clients qui en font la demande, tout comme seraient conservés les tickets dans les cas où l'impression d'une facture est obligatoire ou pour des questions de garanties sur les achats effectués, a précisé Christine Mauel. "Le but n'est pas non plus de remplacer le ticket de caisse traditionnel - mauvais pour l'environnement et pour la santé en raison des perturbateurs endocriniens contenus dans le papier - par un ticket numérique. Ce serait une fausse bonne idée car on abattra moins d'arbres et on consommera moins d'eau mais on augmentera drastiquement la production de CO2, un mail envoyé avec une pièce jointe pouvant produire jusqu'à 50 grammes de CO2", a-t-elle ajouté. La semaine passée, une proposition de résolution prônant elle aussi la suppression du ticket de caisse a déjà été adoptée au Sénat. "Je ne peux que me réjouir de l'adoption de cette proposition par le Sénat puisqu'elle s'inscrit dans le cadre de l'objectif 'zéro déchet' défendu par le gouvernement wallon dans sa déclaration de politique régionale", a de son côté réagi la ministre wallonne de l'Environnement, Céline Tellier. Selon une étude britannique, 11,2 milliards de tickets de caisse sont produits chaque année en Grande-Bretagne, ce qui nécessite l'abattage de 87.000 arbres. A production similaire par habitant, ce chiffre équivaudrait à un peu moins de 15.000 arbres abattus par an en Belgique. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info