Vers un accord sur l'enveloppe bien-être d'ici lundi

Publié le à Bruxelles (Belgique)

Les partenaires sociaux mènent des discussions en vue d'un accord sur l'enveloppe bien-être et devraient parvenir à un accord dans les prochains jours, a appris l'agence Belga vendredi. Le gouvernement a fixé à lundi 19 avril l'échéance pour un accord attendu depuis septembre 2020.Les discussions portent sur la manière de répartir les 700 millions d'euros de l'enveloppe bien-être, destinée à augmenter les allocations sociales (pensions, chômage, invalidité). Les négociations sont "bien avancées", a confié la secrétaire générale de la CSC Marie-Hélène Ska, se disant "raisonnablement positive." Du côté de l'Union des classes moyennes (UCM), on souligne que les discussions "avancent bien et dans un bon climat". Son président Pierre-Frédéric Nyst est également confiant quant à l'éventualité d'un accord avant lundi soir. Une réunion s'est tenue jeudi et une autre vendredi, a-t-il précisé. Les autres partenaires sociaux, tout comme le ministre du Travail Pierre-Yves Dermagne (PS), n'ont pas souhaité s'exprimer. Le dossier de l'enveloppe bien-être était auparavant couplé aux discussions sur la marge salariale dans le cadre de l'accord interprofessionnel 2021-2022. Après l'échec des négociations, le ministre Dermagne a décidé de scinder les deux sujets, espérant relancer un dialogue entre syndicats et patronat. Après l'éventuel accord sur l'enveloppe bien-être, les représentants des travailleurs et ceux des employeurs auront jusqu'au 1er mai pour trancher la question de la marge salariale. Cette dernière fixe l'augmentation maximale des salaires. Elle est fixée à 0,4% (en plus de l'indexation automatique) pendant les deux prochaines années, ce que les syndicats jugent insuffisant. C'est d'ailleurs ce que CSC et FGTB dénonçaient lors de la grève du 29 mars. A l'issue de cette journée d'actions, le patronat (et notamment l'UCM) s'était montré ouvert à la possibilité de voir les salaires augmenter davantage dans les secteurs en bonne santé économique. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info