Vœux du MR luxembourgeois: "Nous serons du bon côté de l'histoire"

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Des centaines de mandataires, militants et sympathisants libéraux s'étaient rassemblés au WEX de Marche-en-Famenne vendredi soir pour assister aux vœux du MR luxembourgeois. L'occasion pour le premier ministre Charles Michel de réaffirmer sa position sur quelques-uns des dossiers qui ont secoué le gouvernement fédéral ces derniers mois. "J'aurais souhaité que les dernières semaines de 2018 soient plus pacifiques qu'elles ne l'ont été pour le gouvernement fédéral", a déclaré le premier ministre Charles Michel en introduction du discours prononcé devant les centaines militants et mandataires rassemblés au WEX de Marche-en-Famenne pour les vœux provinciaux du parti. Des vœux formulés en présence de plusieurs représentants du gouvernement fédéral - François Bellot et Didier Reynders pour ne citer qu'eux - et dont la portée a régulièrement débordé le cadre provincial. S'il fut bien évidemment question de la progression enregistrée par les libéraux luxembourgeois aux dernières élections - de 10 à 13 bourgmestres, de 20 à 21 majorités communales - difficile pour le parti de ne pas évoquer la situation du gouvernement fédéral. "Charles Michel a ardemment défendu notre vision du monde avec le pacte migratoire", souligne le président du parti Olivier Chastel. "Il a fait prévaloir l'intérêt de notre pays en présentant la démission du gouvernement pour éviter le chaos des élections anticipées". Sur la question migratoire, le premier ministre estime ainsi que ceux qui font croire qu'un pays peut régler seul ces problèmes sont des menteurs". Et d'évoquer les pères fondateurs de l'Europe avec la conviction que "nous serons du bon côté de l'histoire". (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.