WTA Cincinnati - Mertens, battue par Osaka: "Je suis contente du niveau de mon deuxième set"

Publié le à NEW YORK (ÉTATS-UNIS)

Elise Mertens (WTA 22) n'a pas réussi à se qualifier vendredi à New York pour sa première finale d'une épreuve WTA Premier 5 du circuit WTA au tournoi sur dur de Cincinnati. Sur le Grandstand de Flushing Meadows, la belle aventure de la Limbourgeoise s'est achevée sous les frappes puissantes de la Japonaise Naomi Osaka (WTA 10). Elle s'est inclinée 6-2, 7-6 (7/5) après être passée tout près de remporter le deuxième set. "Je savais ce dont Osaka est capable", a-t-elle confié à l'issue de sa défaite. "Elle peut faire feu de tout bois et quand sa première balle passe, c'est très difficile d'entrer dans le point. Dans le premier set, je n'étais pas dans le coup. Je commettais trop d'erreurs. J'ai essayé par la suite de me mettre dans le match et je suis plutôt contente du niveau affiché dans le deuxième set", ajouta la N.1 belge, qui a mené 4-2 et hérita encore de 8 balles de break (!) à 4-4. "Je n'étais pas loin. C'est évidemment dommage de ne pas avoir saisi ces occasions, mais je n'ai pas le sentiment d'avoir eu une réelle possibilité de lui asséner un coup gagnant. Elle a bien servi quand elle était dos au mur. Maintenant, c'est vrai que si je veux battre une joueuse du Top-10 à l'avenir, il faudra trouver un moyen de profiter de ces opportunités." Elise Mertens a aussi fait partie d'un événement historique cette semaine à New York avec l'annulation de la journée de jeudi au Western & Southern Open suite au désir de Naomi Osaka de se retirer du tournoi en soutien au mouvement Black Lives Matter après les tirs policiers dans le dos de Jacob Blake, un Afro-américain, dans le Wisconsin. La N.1 belge a toutefois reconnu, sportivement, que cela ne l'avait pas perturbée. "À la limite, je n'étais pas mécontente d'avoir une journée de repos, car j'avais quasiment joué tous les jours en simple et en double", a-t-elle poursuivi. "C'était donc quelque part chouette de pouvoir me contenter d'une petite heure d'entraînement pour recharger mes batteries. Je n'ai d'ailleurs jamais vraiment cru que je bénéficierais d'un 'walk over' pour la finale. Et je suis ravie qu'elle ait décidé de jouer ce match, car cela m'a permis de voir où j'en étais contre une adversaire comme elle à la veille de l'US Open. Je respecte entièrement sa décision. Je pense que c'est génial ce qu'elle fait. Elle est un modèle exemplaire pour le tennis." (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info