Zimbabwe : le chef de l'opposition indemne après une attaque de son convoi

Publié le à Harare

Le convoi transportant le chef du principal parti d'opposition au Zimbabwe, Nelson Chamisa, a été attaqué lundi par des partisans présumés du parti au pouvoir, et des membres de sa sécurité ont été blessés, a indiqué son parti, le Mouvement pour le changement démocratique (MDC).M. Chamisa "n'a pas été blessé, mais ses agents de protection rapprochée et de sécurité ont été blessés" et hospitalisés, a déclaré à l'AFP Fadzayi Mahere, porte-parole du MDC. M. Chamisa se rendait à une réunion avec des dirigeants communautaires dans la région de Masvingo (Sud), lorsqu'une foule a barricadé les routes. Environ 200 villageois, soupçonnés d'avoir été mobilisés par la Zanu-PF, le parti au pouvoir, ont alors lancé des pierres sur le convoi, selon le MDC. "Cette violence politique est extrêmement préoccupante et constitue un acte de désespoir évident de la part d'un régime illégitime et en faillite, qui a échoué", a-t-il ajouté dans un communiqué. Le porte-parole du gouvernement, Nick Mangwana, a pour sa part qualifié l'attaque de "cinéma" mis en scène. Les tensions politiques ont augmenté au Zimbabwe avant les élections générales prévues en 2023. M. Chamisa devrait s'opposer pour la seconde fois à l'actuel président Emmerson Mnangagwa. Le mois dernier, 19 personnes dont 10 journalistes ont été arrêtées lors d'une manifestation devant la commission électorale dans la capitale Harare. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info