Coup d'envoi des soldes en Belgique: mardi 1er juillet ! C'est une période de véritables tentations. Et ce malgré nos convictions. A côté des pièges de notre société de consommation, il est pourtant possible de se « renipper » de manière responsable. Quelques conseils...

Si ne pas succomber à la tentation des soldes reste la solution la plus écologique, difficile pourtant de ne pas craquer! C’est certain, ce procédé commercial est un jour apparu pour inciter les gens à acheter et permettre aux commerçants d’écouler leurs stocks. Parfois, tous les prétextes sont bons pour renouveler une partie de la garde-robe, c'est moins cher, nos yeux envoient le signal des affiches -40% à notre cerveau au milieu de la cohue. Mais, pourquoi ne pas prendre quelques minutes pour réfléchir à une manière plus responsable d'acheter, juste avant le coup d'envoi des sacro-saintes soldes.

1. Avant toute chose: ne vous précipitez pas aveuglement dans les boutiques. La veille des soldes, pourquoi ne pas en profiter pour dresser un petit topo de votre garde-robe? De quoi avez-vous réellement besoin? Quels sont les vêtements que vous pouvez apporter au recyclage?

2. Vos sacs bio:
le cliché des clients dissimulés sous leur montagne de paquets, ce n’est pas pour vous. A chaque achat, les commerçants emballent soigneusement (ou pas) votre petit trésor dans un sac de plastique ou papier (cerise sur le gâteau, c’est un bon moyen de faire de la pub pour la marque à votre insu). Dites STOP! Emportez vos sacs en toile. Vous avez oublié? Pas de panique, vous remplissez le premier paquet avec vos achats suivants, tout en insistant à la caisse:" non merci, pas de sac!"

3. A pieds: vous habitez en ville? Aucune excuse pour ne pas laisser votre voiture au repos. Exit les bouchons dans les parkings et puis la marche, c’est bon pour la santé…

4. Étiquettes: la provenance de la jolie petite robe qui vous fait craquer a toute son importance. Vérifiez donc bien que le produit n’ait pas été fabriqué à l’autre bout de la planète. Avant de partir vous jeter dans la cohue des soldes, renseignez-vous à propos des boutiques qui vendent des vêtements « made in Belgium » ou issus de pays voisins.

5. Label: un label européen garantit que les produits sont conçus avec des normes environnementales strictes.

6. Découvrir le bio: profitez justement des soldes pour vous offrir des matières qui sont plus onéreuses comme le coton bio, le chanvre, la fibre de lait ou de bois, le bambou, le maïs… On dit NON aux tissus tellement peu chers (synthétique et autre coton nourri aux pesticides) qu’on se demande si la planète s’en remettra un jour. Aussi, de nombreuses marques éthiques proposent des collections tout à fait branchées et glamour.

7. Abandonner le délavé:
besoin d’un nouveau jeans? Attention au choix du pantalon le plus indispensable de votre garde-robe! Plus il est sophistiqué (aspect délavé, usé, pailleté, déchiré…), plus il a entraîné de la pollution et une surconsommation des ressources naturelles. Pour vous aider, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie en France a développé un outil de calcul.

8. Exit les teintures:
c’est le moment de revenir au simple et à l’intemporel. Et puis le « nude », c’est tendance. Mieux vaut donc éviter les textiles blanchis, imprimés et teints (à moins qu’ils ne soient certifiés de coloration naturelle). Certains pays extérieurs à l’Union européenne utilisent en effet des teintures confectionnées à base de métaux lourds et de produits extrêmement toxiques.

9. La vente en ligne: sur internet, il existe des tas de sites de vente en ligne écologiques. Ils vous garantissent des colis à base de matières recyclées et économes en énergie et une large gamme de vêtements éthiques. Ici, vous pouvez plus facilement vérifier les labels et vous diriger vers des spécialistes. En prime, rien de plus agréable que de faire son shopping les pieds en éventail, calé au fond du canapé.

10. La seconde main:
le vintage, c’est super tendance! Et rien de plus sympa que les échanges de « vieilles fripes » avec les copines. Une idée: carrément organiser vos propres « soldes-échanges » autour d’une petite soirée cosy à la maison! Et si le besoin d’explorer les magasins est insoutenable, les boutiques de seconde main prennent de plus en plus d’ampleur. On recycle!