Les coiffures années 80 et les sourcils dessinés au crayon comptent parmi les tendances beauté observées sur le podium de la fashion week haute couture du printemps 2016 à Paris, cette semaine.


L'événement, toujours plein de surprises et de créativité pure, a délecté son public d'un mélange de nostalgie, de futurisme et d'excentricité.

Dans toutes les maisons, le regard est au centre de toutes les attentions. Versace a associé sa collection sexy à un regard félin classique, tandis que la marque turque Dice Kayek a tracé un trait de khôl orné d'un motif sur la paupière inférieure des mannequins. Chanel a opté pour un trait d'eyeliner doublé afin de transformer ses mannequins en véritables poupées.

Pour la bouche, le nude et le rose pâle l'emportent. Exception à la règle. Maison Margiela a opté pour un noir scintillant et a orné le visage et le cou des mannequins d'un motif bouche.

Les années 80 ont grandement influencé la coiffure. Chez Jean Paul Gaultier, les masses de cheveux frisés étaient de sortie, de même que les styles rasés associés à une frange coiffée sur le côté. Chez Schiaparelli, les mèches volumineuses sont plaquées en arrière pour un impact maximal. Le look survitaminé est contrebalancé par de larges sourcils sévères dessinés au crayon. Margiela a aussi présenté une série de coupes mulets glam rock aux couleurs vives, ainsi qu'un maquillage spectaculaire digne d'une performance scénique.