Nos cheveux nous en font voir de toutes les couleurs et nous sommes finalement rarement entièrement satisfaits de ce que la nature nous a offert. Il y a ceux qui n’ont pas assez de cheveux et ceux qui en ont trop. Lorsque les cheveux sont trop nombreux, trop épais, trop volumineux, on peut se laisser tenter par l’undercut. Focus sur cette technique originale.

“On voit moins de personnes avec beaucoup de cheveux, mais les femmes s’en plaignent souvent. Tout autant que celles qui en manquent, explique Sylvie Bacq, directrice du salon Entre Nous à Yvoir. Il y a trop de volume, ça met plus de temps à sécher, il est plus difficile d’en prendre soin, on ne peut pas faire n’importe quelle coupe de cheveux… Mais pour un coiffeur, ça reste plus facile à gérer que quand on n’a pas assez de cheveux. Là, on ne peut pas en ajouter ou alors il faut opter pour des extensions. Quand on a trois poils sur le caillou, ce n’est pas du plus bel effet, ça se voit. Quand il y en a trop par contre, on peut toujours en retirer.”

Avantages et inconvénients

Pour enlever une masse plus importante, certaines femmes décident de se tourner vers l’undercut. Qu’est-ce que c’est ? “L’undercut est une technique qui consiste à raser une partie des cheveux à l’arrière de la tête, à partir de la mi-oreille environ, sous la masse. Plus il y a de cheveux, plus on peut monter.” Lorsque les cheveux sont lâchés, on n’y voit que du feu. Avec l’avantage de retirer beaucoup de masse en un passage. Cela permet d’obtenir un carré droit parfait, ce qui est bien plus difficile à obtenir avec d’autres techniques. L’undercut est une question de goût et ne plaît pas forcément à tout le monde. Quand les cheveux sont attachés, ça donne un côté un peu punk, rock, très marqué. Et il y a des inconvénients à connaître avant de se lancer dans l’aventure. “Quand on veut laisser repousser, c’est un peu galère. Sachant que les cheveux poussent en moyenne de 1 cm par mois, forcément, il faut du temps.” De petits boutons peuvent aussi apparaître dans la nuque en fonction de la taille de rasage choisie, de la même façon que lorsqu’on se rase les jambes.

Les alternatives
© Stock.adobe.com

Si vous n’êtes pas prête à passer le cap de l’undercut, il existe d’autres solutions.

L’undercut ne convient pas à tout le monde, cela reste une technique relativement radicale que toutes n’ont pas envie d’assumer sur le long terme. Heureusement, des alternatives existent pour désépaissir la chevelure.

Des soins

N’espérez évidemment aucun effet miracle, cependant, dans un premier temps, les soins peuvent vous aider à dompter votre crinière. “Il existe toutes sortes de soins, shampoings, après-shampoings et masques qui agissent directement sur le volume et qui aident à lisser les cheveux”, explique Sylvie Bacq. C’est le cas notamment des soins à base de kératine ou qui contiennent des huiles naturelles qui vont venir alourdir le cheveu et le maintenir en place.

Des coupes

En plus d’opter pour les bons produits adaptés à notre type de cheveux, certaines coupes vont permettre de retirer de la masse. “Tout dépend de la texture du cheveu, s’il est bouclé ou raide. Ce ne sera pas du tout le même travail et on n’aura pas le même résultat. On peut recourir à l’effilage au rasoir, réaliser un piquetage avec des ciseaux sculpteurs, on taille alors des mèches plus courtes pour alléger la coupe…” On peut aussi réaliser un dégradé plus ou moins prononcé, mais prenez garde à l’effet casque si vous avez les cheveux raides. Dans tous les cas, chaque chevelure étant unique, mieux vaudra s’adresser à un professionnel qui sera le plus à même de vous conseiller selon votre problématique.

Les erreurs à ne pas commettre
© Stock.adobe.com

Pour ne pas ruiner le capital santé de notre chevelure, mieux vaut rester prudent.

Lorsqu’on a trop de volume, on peut être tenté de recourir au fer à lisser. Attention cependant aux conséquences parfois dévastatrices. “Les plaques, les fers à lisser, en permanence, ce n’est vraiment pas recommandé,” prévient Sylvie Bacq. Ça assèche énormément les cheveux. D’autant plus que l’on voit de plus en plus de colorations et de décolorations… et l’association des deux peut virer à la catastrophe. Il faut savoir que le fer à lisser a, en plus, tendance à désagréger la coloration qui tiendra donc beaucoup moins longtemps. Certains coiffeurs réalisent des lissages brésiliens pour contenir la masse, personnellement je ne le recommande pas, ça abîme aussi beaucoup le cheveu.”