En 1985, la princesse avait fait sensation lors du dîner de gala donné à la Maison Blanche.

En 1997, quelques semaines avant sa mort inopinée à Paris, la princesse Diana avait mis aux enchères à des fins caritatives la plupart de ses robes de soirée. C’était une idée de ses fils les princes William et Harry.

Depuis ses fiançailles en février 1981, la princesse avait révolutionné la mode à Buckingham, mettant à l’honneur de jeunes créateurs britanniques et osant au fil des ans des styles fort différents de la robe en mousseline, en passant par la robe bustier, à des tenues avec dos dénudé ou encore des créations brodées de perles et strass dignes d’Hollywood. Avec sa stature élancée, la princesse pouvait se permettre toutes les fantaisies.

En 1985, alors âgée de 24 ans et déjà mère de William et Harry, la princesse avait fait sensation lors du dîner de gala donné par le président Ronald Reagan et son épouse Nancy à la Maison Blanche à l’occasion de la visite du couple princier.

Diana portait ce soir-là une robe longue en velours bleu de Victor Edelstein avec un décolleté en forme de cœur et les épaules dénudées. La tenue était rehaussée par un collier de chien en perles et saphir médaillon serti de diamants.

La robe est surtout restée dans les mémoires car la princesse avait été immortalisée en train de danser avec John Travolta.

Le 9 décembre prochain, la maison de ventes Kerry Taylor mettra cette robe de soirée pour la troisième fois aux enchères (avec deux autres modèles) depuis 1997.

Lors de la vente de la garde-robe princière, cette pièce avait été adjugée à Maureen Dunkel pour la somme de 117.000 euros.

En 2013, cette dame dont l’entreprise avait fait faillite, la remit en vente. Elle fut achetée par un Britannique désireux de faire un cadeau particulier à son épouse. Le prix était alors de 278.400 euros.

Le 9 décembre, la robe sera mise aux enchères à 410.000 euros à Londres.