Une belle silhouette, ça passe souvent par une belle poitrine et donc le bon soutien-gorge qui la soutient parfaitement et qui la met en valeur. Mais on le choisit souvent selon son esthétique à nos yeux et non le galbé qu'il peut nous apporter. Ou encore, comme un doudou, on en a un qu'on traîne depuis des années, c'est-notre-préféré-et-puis-c'est-tout. Qu'il n'ait plus d'élasticité, ça nous passe au-dessus. Et puis, on s'est amusées à mesurer notre tour de taille et de bonnet il y a 25 ans et on traverse les années avec cette mesure en tête.

On a tout faux. Et on est plein à avoir tout faux : environ 7 femmes sur 10 ne portent pas la bonne taille de soutien-gorge... Alors, voici la check-list du soutien-gorge. Lisez, on vous promet des courbes d'enfer et des soutiens-gorge en pleine forme, dans tous les sens du terme.

Et dans la galerie, choisissez votre modèle de printemps : cette année, c'est le retour de l'intemporel et des couleurs vraies : du rouge, du blanc, du noir, du rose poudré... N'oubliez pas une chose : la couleur qui se voit le moins sous le blanc, c'est le rouge


CHECK LIST

1. On commence par mesurer son tour de poitrine. Super important : la bande est responsable de 80% du soutien de votre poitrine et les bretelles en sont responsables de 20% !

On porte son soutien-gorge habituel. Placez un mètre juste en dessous de la poitrine. Reportez-vous à ces mesures pour déterminer votre taille de soutien-gorge.

de 63 à 67 cm >> 80
de 68 à 72 cm >> 85
de 73 à 77 cm >> 90
de 78 à 82 cm >> 95
de 83 à 87 cm >> 100
de 88 à 92 cm >> 105
de 93 à 97 cm >> 110
de 98 à 102 cm >> 115


2. On mesure sa taille de bonnet de soutien-gorge

Bien droite, sans soutien-gorge, placez le mètre horizontalement au niveau de la pointe des seins. Notez la mesure. La différence entre la taille du tour de poitrine et la taille du tour des seins vous indique votre bonnet.

13 cm >> A
15 cm >> B
17 cm >> C
19 cm >> D
21 cm >> E
23 cm >> F
25 cm >> G
27 cm >> H
29 cm >> I
31 cm >> J
33 cm >> K


3. On refait cette mesure une fois par an ou avant l'achat de lingerie, la taille évolue ! Conseillé : acheter 3 soutien-gorge par an. Et si on en tient un génial, on l'achète en 2 exemplaires (pendant les soldes par exemple)

4. On arrête d'agrafer son soutien-gorge par l'avant pour ensuite le faire glisser vers l'arrière ! cela permettra de ne pas déformer l’armature et de le conserver en bon état. Pour cela, enfilez les bretelles, penchez-vous en avant et placez bien votre poitrine dans les bonnets.

5. On agrafe au 2e cran, ça permet ensuite de pouvoir jouer un peu selon son cycle par exemple.

6. Le centre du soutien-gorge doit être plaqué contre la peau.

7. Prenez en compte votre forme de sein.

  • Sein "poire" : Il vous faut un soutien-gorge qui offre un soutien suffisant, avec une armature remontant plus haut au niveau de l'entre-bonnet et un bonnet à la ligne de décolleté plus haute. Un soutien-gorge liftant aura pour effet de mieux répartir le volume de la poitrine et de lui donner plus de rondeur dans le haut. Vous pouvez donc opter pour le push-up si votre poitrine n'est pas trop généreuse, sinon, ça peut vite tourner... flanby.
  • Sein pomme : plutôt ferme et bien ronde. Tout vous va ou presque, chanceuses !
  • Sein melon : une poitrine ronde, une grande taille de bonnet, un décolleté plantureux. Armatures obligatoires ! A assortir  à des bretelles plus larges et un dos élastiqué résistant. Veillez aussi à choisir un modèle qui marque bien le creux entre les seins.

8. Quand vous essayez, portez un t-shirt comme vous aimez en porter et mettez-le sur le nouveau soutien-gorge. Vous vous apercevrez tout de suite si cela dépasse du bonnet ! Un bonnet qui coupe le haut du sein et le fait saillir est trop petit. Prenez une taille au-dessus. Si le soutien-gorge baille, vous le verrez aussi directement.

9. Selon les marques, les formes corbeille ou push-up ou minimizer ne sont pas les mêmes. Essayez plusieurs marques et plusieurs sortes.


10. Côté matière : rien ne vaut la lingerie coton ou majorité coton. Dentelle, broderie, satin n'offrent pas un soutien optimal.


PS : Le 11e point ne va pas être populaire... On vous conseille fortement de laver vos soutiens-gorge à la main dans de l'eau tiède et mousseuse et de les laver très régulièrement : la transpiration a tendance à les abîmer... Ou les laver au programme doux de la machine à laver.