Le célèbre créateur de mode italien pousse un coup de gueule sur le milieu de la mode.

Dans une lettre ouverte, le designer a décidé de revoir ses priorités et de changer le monde de la mode après le confinement. Et cela, même si les entreprises de mode italiennes sont en crise suite au coronavirus.

"Cela n’a pas de sens qu’une de mes vestes ou combinaisons reste dans le magasin pendant trois semaines, devienne immédiatement obsolète et soit remplacée par de nouveaux produits, qui ne sont pas trop différents de ceux qui les ont précédés, commence ainsi Giorgio Armani. Je ne travaille pas comme ça, je trouve ça immoral. J’ai toujours cru à l’idée d’une élégance intemporelle, à la création de vêtements qui suggèrent une façon unique de les acheter : qui dureront dans le temps."

Selon l’illustre créateur, cette crise sanitaire est "une merveilleuse occasion de tout ralentir, de tout réaligner, de dessiner un horizon plus authentique et plus vrai."

Avant de conclure en proposant au monde de la mode d’arrêter les défilés "fastes, inappropriés et vulgaires" et autres voyages inutiles. "Plus de spectaculaires, ni de gaspillage," insiste Giorgio Armani, qui a toujours été visionnaire dans son domaine. "Le moment que nous traversons est turbulent, mais il nous offre l’occasion unique de réparer ce qui ne va pas, de supprimer le superflu, de retrouver une dimension plus humaine… C’est peut-être la leçon la plus importante de cette crise."