Beauté & Mode Cette année Philips célèbre l’anniversaire de son premier rasoir électrique à têtes rotatives, le PhiliShave. Il a été commercialisé le 14 mars 1939.

L’homme se rase depuis la nuit des temps… ou presque. Pour ce faire, le mâle, qu’il soit viril ou moins, a tout utilisé : du silex, du bronze et même de l’or. Le plus ancien rasoir en fer connu à ce jour date du IIIe siècle. Il a été trouvé au Danemark. Depuis, tant l’ustensile que la technique n’ont cessé d’être perfectionnés. En 1904, l’Américain King Camp Gillette frappe un grand coup en faisant breveter le rasoir à lames jetables. Le rasoir électrique constitue l’étape suivante ? Pas du tout. Le premier brevet date de 1898 mais le premier succès commercial de 1919. À l’époque, l’engin nécessite encore l’usage de savon pour éviter d’écorcher la peau de l’utilisateur. Le premier rasoir électrique à sec est l’œuvre de l’Américain Jacob Schick qui dépose l’invention en 1929. Si la commercialisation est au départ compliquée - il faut manipuler la chose à deux mains ! -, dès 1937, on compte pas moins d’un million et demi d’appareils - toutes marques confondues - vendus rien que sur le sol des États-Unis.

Le Vieux Continent n’était évidemment pas hermétique à ces innovations. Dès les années 20-30, plusieurs modèles ont été mis en vente. Mais tout va changer le 14 mars 1939.