Cet outil tient compte d'un tas de facteurs corporels comme le surplus en eau, la masse musculaire, les carences alimentaires, etc.

Certains se pèsent presque tous les jours. Ce geste cache parfois une obsession du poids. Seulement, notre balance ne nous indique pas où et pourquoi nous prenons ou perdons des kilos. Il existe évidemment des tas d'explications comme une masse musculaire ou osseuse plus forte, la rétention d'eau, le fait d'être enceinte, etc. C'est pour cette raison qu'une équipe de chercheurs français a mis au point un nouvel instrument bien plus sophistiqué. Il s'agit de « MyBiody Balance » (mon équilibre corporel).

Ici, on ne se met pas debout sur « la balance » (il ne vaut mieux pas). Il suffit simplement de glisser sa cheville au milieu de l'extrémité en forme de fourche, une fois par semaine. L'appareil scanne notre anatomie en diffusant des ondes électriques de faible intensité. C'est donc tout à fait indolore. Ensuite, il se connecte via Bluetooth à une application pour transmettre la composition corporelle et en suit l'évolution.

Ce petit bijou technologique n'est donc pas réservé qu'aux professionnels. Grâce à lui, il est possible de se surveiller sans se tourmenter pour son IMC (qui ne reflète pas réellement la morphologie d'une personne). Seulement, cette « balance » n'est pour le moment distribuée que dans le cadre d'une formule de coaching « régime-connecté » (199€ avec trois mois de coaching offerts). Son utilité: dresser le programme (sport, menu de la semaine, liste des courses, etc.) à suivre en fonction de son anatomie. Exit donc les restrictions alimentaires strictes qui conduisent souvent au déséquilibre, à l'affaiblissement ou encore l'isolement.