Beauté & Mode

Le but ? Ne plus se raser ou s'épiler pendant ce mois de janvier pour mieux s'accepter.


Après le January Dry, voici le Januhairy, un nouveau défi pour débuter cette année 2019. Le Januhairy est la contraction de January (janvier) et hairy (poilu) en anglais. Derrière cette nouvelle expression se cache un objectif bien précis : les femmes ne doivent pas s'épiler ou se raser durant tout le mois de janvier. Un challenge au poil.

Derrière le Januhairy, il y a Laura Jackson, une étudiante britannique. Avec ce défi, elle souhaite que les femmes acceptent leur corps et ne se soumettent plus aux standards de la beauté "classique" ou "fantasmée". Sur son compte Instagram, elle revient sur le moment où elle a eu un déclic : "J'ai commencé à me laisser pousser les poils pour une performance à l'école en mai 2018. Au fil des semaines, j'ai accepté de vivre avec mes poils. Je me suis sentie libérée et plus en confiance avec moi-même".


Certains de ses proches n'ont pas compris son choix ou ont été interloqués, à commencer par sa mère. Cette dernière s'est même demandée si sa fille ne devenait pas paresseuse en ne s'épilant plus. Laura Jackson précise que le Januhairy "n'est pas une campagne de haine à l'égard de ceux qui ne comprennent pas à quel point il est normal d'avoir des poils, mais un projet pour se comprendre les uns les autres". 

Sur Instagram, des femmes ont décidé de suivre le mouvement. Elles postent des photos de leurs poils sous leurs aisselles, sur leurs jambes, sans aucun complexes. Laura Jackson a réussi son pari.