Les armes anti-jambes lourdes

Beauté & Mode

Terry Lidarssi, naturopathe

Publié le - Mis à jour le

Les armes anti-jambes lourdes
© Reporters

Vous avez les jambes lourdes, les jambes qui gonflent, des petites varices, certaines douleurs dans les jambes ? Vous avez même du mal à mettre vos chaussures lorsqu’il fait chaud ? Vous souffrez peut-être d’insuffisance veineuse chronique.


Sachez que vous n’êtes pas les seuls ! Rien qu’en France, on dénombre pas moins de 18 millions de personnes souffrant de troubles circulatoires, 10 millions de personnes ont des varices, soit une femme sur deux et un homme sur quatre. 5% des insuffisances chroniques évoluent vers des ulcères. Il y a 20 000 morts par an par embolie pulmonaire.


Les meilleurs phlébologues au monde
Avant de vous donner quelques remèdes qui pourront soulager certains de ces maux, une petite mise au point est nécessaire.

Le spécialiste que vous devez aller voir pour ce genre de pathologie s’appelle le phlébologue. Alors, ça tombe bien, parce qu’en Belgique nous en avons beaucoup d’excellents. Dont un des plus grands phlébologue du monde, le docteur en chirurgie Alain Colignon.

Figurez-vous que ce génie est l’inventeur de la « transillumination », qui est un laser spécial permettant de voir à travers la jambe, là où il y a un problème veineux et ce sans même ouvrir cette jambe. C’est donc grâce à lui si chaque année des millions de personnes, à travers la planète, ne se font pas charcuter les jambes inutilement ! Son humilité n’a d’égal que sa générosité puisqu’il a donné son brevet à la Science et qu’il ne gagne pas un centime pour cette formidable invention. En plus cocorico, Je vous rappelle que c’est un Belge.


Tordre le coup aux lieux communs
J’ai eu l’immense honneur de travailler avec lui pendant plusieurs années au cours desquelles j’ai énormément appris sur le sujet. Pour préparer cette rubrique, je lui ai téléphoné et il m’a dit ceci : « En matière de maladie variqueuse, il faut tordre le cou à un certain nombre de lieux communs. On sait aujourd’hui que nous avons opéré beaucoup trop de saphènes ( Les veines saphènes sont des veines superficielles au niveau des jambes et cuisses, Ndlr) . Le stripping (intervention chirurgicale anti-varices, Ndlr) qui avait un sens à l’époque où nous ne disposions que de nos doigts et de nos yeux pour poser un diagnostic n’en a plus aujourd’hui, sauf pour quelques malades très évolués ».


Les techniques dominantes aujourd'hui
« Plusieurs techniques dominent les traitements : la phlébectomie, l’écho-sclérose à la mousse, la diaphanosclérose, le laser et les radio-fréquences. Ces traitements dont aucun ne nécessite d’anesthésie générale ou de péridurale imposent que le chirurgien réalise lui-même ses mises au point par écho-Doppler et par transillumination.


Guérir de ses varices ?
« Bien sûr on ne guérit jamais de ses varices, et c’est une raison de plus de choisir cette catégorie de traitements peu agressifs. La maladie veineuse évolue malgré les traitements et impose au patient d’être suivi régulièrement comme c’est le cas de la carie dentaire, de l’allergie ou de la presbytie. Il faut le savoir. Ce n’est pas parce que les cheveux repoussent qu’on renonce à retourner chez le coiffeur. Il ne faut donc pas renoncer à retourner chez le phlébologue quand les varices reviennent, car elles reviendront… c’est sûr !


Une bonne nouvelle !
« Ni le soleil, ni la chaleur, ni les bains chauds ne sont contre-indiqués… Seule la station debout de longue durée doit être évitée… le repassage est de loin plus toxique pour vos veines que les vacances au soleil. »


Les plantes à effet veinotonique
Pour aider au traitement du médecin spécialiste, vous pouvez faire appel à 4 grandes familles de plantes qui auront un effet veinotonique.

>>> Tout d’abord les plantes à saponosides comme le marronnier d’Inde, Aesculus hippocastanum , l’hydrocotyle,Centella asiatica , ou le petit houx, Ruscus aculeatus.

>>> Ensuite, nous avons les plantes à antocyanes, comme la vigne rouge, Vitis vinifera , les myrtilles airelles, Vaccinum myrtillus , le cassis, Ribes nigrum , etc.

>>> Aussi, les plantes à tanin, comme la hamamélis, Hamamelis virginiana, les feuilles noisetier, Corylus avellana , le pin maritime, Pinus martima , etc.

>>> Enfin, les plantes à flavonoïdes, comme le ginko, Ginko biloba , et les citroflavonoïdes, du citron, Citrus lemon , pamplemousse, Citrus paradisi , et l’orange, Citrus aurantium var.dulcis.

>>> Vous trouverez tout cela sous différentes formes dans toutes les bonnes pharmacies, dans certains magasins bio, ou dans les bonnes herboristeries. Suivez scrupuleusement ce qui est indiqué sur la notice et vous devriez ressentir de très très bons effets après environ un mois.


Les bas de contention
En plus de cela, ne négliger pas les bas de contention qui sont des bas élastiques qui serrent les jambes de manière dégressive du bas vers le haut. Bien que je puisse concevoir que par les chaleurs que nous subissons pour l’instant , ce n’est pas ce qu’il y a de plus confortable. Il en existe maintenant de tous les genres et de toutes les couleurs, du plus passe-partout au plus sexy ! Renseignez-vous auprès de votre bandagisterie ou auprès de votre pharmacie.


Pour finir, pensez à surélever les jambes pendant quelques minutes plusieurs fois par jour.
Et sans vouloir inquiéter ou faire paniquer qui que ce soit, ne banalisez jamais les conséquences de la pathologie veineuse.



A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info