Ces petits souvenirs de festival comporteraient vingt fois plus de bactéries que sur la plupart des vêtements.

La saison des festivals a bel et bien débuté. Le week-end dernier, c'était d'ailleurs à Werchter que cela se passait. Et nombreux sont ceux qui, une fois l'événement passé, conservent le bracelet d'entrée à leur poignet. Un souvenir pour certain, une fierté pour d'autre, et parfois même un objet de mode. Mais arborer plusieurs jours, voire semaines ou mois, ce précieux Graal, qui vous ouvre les portes des événements musicaux, n'est pas sans risques...

Une chercheuse britannique, Alison Cottell, a décidé d'analyser des bracelets portés lors du festival Reading 2013. Sans surprise, elle y a décelé un bon nombre de staphylocoques et de bactéries microcoques. « Les staphylocoques sont généralement inoffensifs mais peuvent causer des furoncles et infecter les coupures ou les écorchures. Ils peuvent aussi provoquer une intoxication alimentaire aiguë s’ils sont ingérés », explique-t-elle au Daily Mail. Les cas sont évidemment rares, mais ces infections peuvent parfois provoquer la septicémie.

La spécialiste conseille donc d'ôter au plus vite ce bracelet en tissus après le festival « pour éviter la propagation des bactéries et la contamination d'autres personnes ».