Personne ne peut se targuer de ne jamais en avoir. Leur présence donne un air triste et fatigué.

Nos experts nous donnent la clé d’un regard frais et reposé


Dr Joëlle Sebaoun, dermatologue

Diagnostiquer leurs origines. Les cernes peuvent être d’origine pigmentaire, facteur héréditaire ou d’origine vasculaire liée à une mauvaise circulation sanguine, une hygiène de vie négligée (nuit courte, tabac, alcool) avec à la clé un creux sous l’œil appelé la vallée des larmes. La cause : le relâchement cutané associé à la contraction du muscle orbitaire qui chasse la graisse vers le bas.

Soins à profusion. La règle d’or est d’adopter une routine yeux ad hoc. Matin et soir, on nettoie et nourrit le contour de l’œil. Cette peau vingt fois plus fine nécessite un nettoyage délicat. On hydrate avec des soins gorgés d’actifs anti-irritants et raffermissants (sucrose, thé vert, protéines de petit-lait) qui défroissent la zone regard. En cure flash, on booste la routine avec des patchs qui stimulent le réseau sanguin capillaire. En traitement à la maison, on applique des formules éclaircissantes dopées en vitamines K et C, acide férulique et phytique. En synergie, ses actifs hydratent l’épiderme, boostent la résistance des vaisseaux sanguins et éliminent les dépôts mélaniques stockés sur le contour de l’œil. Au cabinet, le peeling TCA est une solution spectaculaire. À base d’acide trichloracétique, il déloge la couche cornée (surface de l’épiderme). Désocialisant, la peau pèle pendant 10 jours mais les résultats sont visibles en une séance et durent plus d’un an. Si sous l’œil se creuse un pli, on le comble avec une injection d’acide hyaluronique très fluide, pratiquée au ras de l’os orbitaire.


Dr Frédéric Saldmann, médecin nutritionniste

Le bon réflexe à adopter : boire, boire et boire encore. S’hydrater est essentiel pour avoir une belle peau, surtout celle du contour de l’œil, fine et fragile. Une mauvaise circulation est le terrain de jeu favori des cernes, il est nécessaire de drainer pour éviter leur apparition. L’hydratation parfaite : un verre d’eau toutes les heures.

Manger sain et vitaminé. Consommer beaucoup de fruits et légumes contribue à réduire les risques d’athérosclérose, l’encrassement des artères. Endommagées, celles-ci entraînent un flux sanguin engorgé, berceau des cernes. Les vitamines A, C, E, K (asperge, brocoli, orange, carotte…) associées aux oméga-3, champions de la bonne vascularisation (saumon, thon, sardine) sont une parade anticernes.

Éviter une nourriture trop salée. L’excès de sel favorise la rétention d’eau avec pour conséquence une circulation sanguine paresseuse. Les vaisseaux sanguins sous la peau (fine) deviennent plus proéminents et ont tendance à bleuir.

Limiter la consommation d’alcool. Celle-ci déshydrate et perturbe la circulation sanguine. Une mauvaise oxygénation désorganise le teint, le rend terne, blafard et fait apparaître des cernes violacés.

Bannir le tabac, les ambiances enfumées. Le tabac nuit à la bonne vascularisation et à l’irrigation des vaisseaux autour de l’œil. Non seulement la peau s’assèche et fripe facilement, mais les cernes s’installent aussi.


POUR SANTÉ MAGAZINE