Quand Vinted a été lancée, l’appli s’adressait uniquement aux femmes, appelées les "vinties" au féminin. Depuis, les hommes ont aussi trouvé leur espace, même si, avec plus de 10 000 produits mis en vente côté masculin, on est loin de l’immensité du catalogue féminin !

Et avec le printemps qui n’est pas loin, eux aussi ont des envies de renouveau, et de conclure LA bonne affaire au meilleur rapport qualité/prix, ce qui peut être trouvé sur cette appli leader sur le marché de la seconde main.

Comme Alexandre qui témoigne avec satisfaction : "J‘ai comblé quelques trous de mon dressing (blazer, jean, veste de travail et cravate) pour 70 € à peine contre 500 à 600 € si j’avais acheté les pièces neuves !"

Par où commencer ? "Pour apprivoiser le fil d’actu, j’ai commencé par chercher les marques que je porte souvent, dont je connais le tomber et le rendu des tailles", explique Christian qui s’est lancé dans le vestiaire Vinted il y a un an.

Ensuite, histoire de ne pas tourner en rond et d’acheter la réplique de ce que vous avez dans votre armoire, "cherchez les marques milieu et haut de gamme qui vous font envie. En filtrant votre taille et celle juste au-dessus."

Sur le blog Bonne Gueule, on conseille aussi la patience "pour se familiariser avec la plate-forme et suivre quelques marques ou articles sur deux-trois semaines", ce qui permet d’avoir une bonne idée des prix pratiqués et donc de sauter sur la bonne affaire si elle se présente.

Autre bon conseil : ne cherchez pas le prix bas à tout prix, les frais d’envoi et le pourcentage de "protection de l’acheteur" prélevé par Vinted gonflent de toute façon le prix. Et l’objectif n’est pas de trouver le plus petit prix mais l’article qui comblera vos envies, avec un niveau de qualité qui lui permettra de vous accompagner longtemps.

L’appli peut devenir une mine d’or pour de belles marques qu’on ne peut peut-être pas s’offrir en neuf. "La marque North Face est rarement soldée et la qualité est là. Je suis allé essayer une veste pour me faire une idée des tailles et j’ai pris mon temps pour en trouver une, bleue et noire, exactement comme j’en avait envie depuis longtemps. Son prix : aux alentours de 150 €, c’était vraiment une belle affaire", raconte Robert qui ne la quitte plus depuis des semaines !

Petite astuce : chercher des chemises d’été et des bermudas dès maintenant peut valoir le coup : vous pourrez faire des offres sous le prix affiché et cela pourrait bien s’avérer profitable.

Enfin, laissez-vous emporter pour trouver la pépite qui pourra sublimer votre garde-robe… Ou pas : les articles street-wear et sportswear sont nombreux car les fashion-victims masculins aiment le turnover.

Enfin, faites-vous la main sur les accessoires, au moins vous n’aurez pas de surprises côté taille.

Mode d’emploi

Lorsqu’on achète en seconde main sur le Web, soit on liste ce dont on a besoin (un chino, une veste sans manche, une chemise blanche…), soit l’on tient à avoir une pièce d’une certaine marque et l’on cible cette marque et la taille. Mais tout l’intérêt, c’est de trouver des articles de qualité à moindre prix. Voici un aperçu des basiques d’un vestiaire masculin et les marques qui valent le détour sur Vinted au niveau rapport qualité-prix et… désirabilité !

T-shirts : Uniqlo, Celio, Diesel, Guess, COS, American Vintage, GAP, Monoprix.

Jeans : A.P.C., Lee, Wrangler, Levi’s, Uniqlo.

Chemise : Boggi, Marc’O Polo, Ermenegildo Zegna, River Island, Scotch&Soda.

Laine et maille : United Colors of Benetton, Melinda Gloss, American Vintage, Armor Lux, Celio, Lacoste.

Chino : Dockers, Massimo Dutti, IKKS, COS, Carhartt, Fred Perry.

Veste : Melinda Gloss, Massimo Dutti, The Kooples, Suit Supply, All Saints, Armand Thiery, Boss, Eden Park, Zadig&Voltaire.

Sweat : Hollister, Arket, Tommy Hilfiger, Suitsupply, Adidas, Eleven Paris, MUJI, Urban Outfitters.

Blousons : Chevignon, COS, Schott, Zara.

Extérieur : North Face, Patagonia, Woolrich, Quechua, Timberland.

Les prix pratiqués en moyenne

À la grosse louche, on peut dire que sur cette plate-forme, le neuf est vendu entre 50 et 60 % du prix (avec étiquette ou sans si c’est une marque haut de gamme visible).

Un article en très bon état (peu porté) vaudra entre 30 et 40 % du prix, le bon état compte entre 20 et 30 % et un état moyen affiche des prix entre 10 et 20 % du prix. Mais il est parfois difficile de comparer : des articles datant de quelques années, même peu portés, auront un moindre taux de revente, comme chez Zadig & Voltaire par exemple.

On trouve aussi toutes les marques de la fast fashion pour moins de 10 euros.

Les pièces "vintage", elles, sont régies par le prix du marché, mais aussi de l’originalité.

Quant aux marques de luxe, elles sont encore très chères. On vous conseille de bien étudier les pièces pour ne pas acheter un prix mais bien un coup de cœur.

Et surtout, n’hésitez pas à demander une photo supplémentaire, une dimension, de voir de plus près un détail : les articles qui ne vont pas ne peuvent être retournés.