Certains de ces petits cadenas sont transformés en objet qui symbolise également l'amour... 

Le 1er juin dernier, Paris se séparait des célèbres cadenas qui envahissaient le Pont des Arts. Devenues trop encombrantes, trop lourdes, ces 45 tonnes de métal symbolisant l'amour des couples de touristes de passage dans la capitale française ont été retirées des passerelles qui s'écroulaient. Mais que faire de toute cette ferraille ?

Les refondre en amour ? C'est l'idée d'un restaurateur d'art qui a récupéré une partie de ces cadenas avant leur retrait. Au mois de mai, il avait déjà récupéré 150 kilos de ce métal en entretenant quelques ponts, ramassant ceux qui se détachaient depuis plusieurs années. François Mug devait découper ceux qui dégradaient certains lieux historiques de Paris. Mais ne pouvant tout simplement pas se résigner à jeter ces messages d'amour, il eu l'idée de transformer le laiton jaune des cadenas en bagues.

© Lock Me Tender

Le restaurateur s'est alors associé à une designer, un ferronnier et une orfèvre. Ensemble, ils ont monté la petite entreprise Lock Me Tender. Un travail 100% artisanal qui rend chacun de ces anneaux unique. Les bagues se vendent 79 euros et 10% des bénéfices sont reversés à des associations pour aider les SDF. Malheureusement, les ressources diminuent vite, la Mairie de Paris conservant les cadenas retirés il y a un mois et refusant de collaborer à ce projet.