Beauté & Mode On ne pourra pas tirer un trait sur 36 ans de Karl Lagerfeld à la tête de la direction artistique de Chanel. Et sa succession sera nécessairement stratégique, délicate et difficile.


Pour l'instant, c'est Virginie Viard, le bras droit de Lagerfeld qui va prendre sa suite à la création des collections chez Chanel. Elle est "la plus proche collaboratrice de Karl Lagerfeld depuis plus de 30 ans" et c'est à cette professionnelle, directrice du studio de création mode de Chanel qu'Alain Wertheimer (copropriétaire de Chanel) "a confié le soin d’assurer la création des collections pour continuer de faire vivre l’héritage de Gabrielle Chanel et de Karl Lagerfeld".

De gros enjeux derrière la succession artistique

La maison de mode a annoncé en fin de matinée la mort de son légendaire couturier. Le choc a dû être immense dans les couloirs de l'hôtel de la rue Cambon à cette annonce. Bien sûr, Karl Lagerfeld avait montré des signes de faiblesse de plus en plus importants ces dernières semaines, au point de ne pas pouvoir aller saluer après le défilé de la collection Printemps-Été 2019. Bien sûr cela faisait des années que les rumeurs sur une maladie supposée allaient et venaient, au gré de sa silhouette. Mais on ne veut jamais envisager la mort des icônes.

Il a fallu s'y résoudre pourtant. Les enjeux économiques derrière cette succession sont tellement importants que ce ne sera pas l'émotion, la précipitation et l'amateurisme qui vont présider au choix de la nouvelle directrice ou du nouveau directeur artistique. Du côté de la direction de Chanel, on a déjà dû envisager plusieurs pistes concernant l'après-Karl. Peut-être même le sujet a-t-il été évoqué avec le Kaiser qui représentait tellement la marque depuis 1983...


Les pressentis depuis des années

Hedi Slimane en 2019 à gauche et Alber Elbaz en 2017 avec françois-Henri Pinault.
Hedi Slimane en 2019 à gauche et Alber Elbaz en 2017 avec françois-Henri Pinault. © REPORTERS

Deux noms sont souvent revenus sur le devant de la scène ces dernières années pour reprendre le flambeau, il s'agit du discret Alber Elbaz qui dirigea Lanvin et lui apporta un vent d'air frais et de fantaisie avant d'être remercié pour son peu d'intérêt pour les réseaux sociaux, se disait-il à l'époque. Le créateur est libre. A la différence de Hedi Slimane qui vient de commencer chez Céline, ce qui rend sa candidature peu envisageable. Lagerfeld l'appréciait beaucoup pour son art mais aussi pour son côté enfant terrible de la mode. Chanel, contacté par "Les Echos" en france à d'ailleurs démenti cette piste.

Des créatrices qui savent ce qu'elles veulent

Claire Waight Keller, à droite, en 2015.
Claire Waight Keller, à droite, en 2015. © REPORTERS

Phoebe Philo, créatrice qui a donné un sacré upgrading et une aura fashion à la maison Céline jusqu'en 2017 a une force indéniable pour elle : c'est sa capacité à (sembler) faire fi de toute pression et de ne jamais perdre le fil de ses lignes épurées et de sa patte. Femme adulée de la mode, influenceuse de la modosphère mais plutôt en retrait, elle marquerait d'une manière fluide et élégante le passage à l'après-Lagerfeld. Et trancherait dans le vif avec le style de Karl Lagerfeld. Ce qui est un avantage...

Le nom de Claire Waight Keller est peut-être moins connu mais elle a de sacrés atouts pour elle. La directrice artistique de Givenchy depuis 2011, autre fleuron français de la mode, a dessiné la robe de mariée de la princesse Meghan par exemple. Celle qui a également réussi à faire rentrer la maison Chloé dans un esprit rock pourrait faire souffler un vent frais mais affirmé et boyish sur la maison de la rue Cambon.

Un changement en début d'année

La présidence de la maison Chanel avait été reprise en main en janvier par les frères Wertheimer (déjà propriétaires de la maison), suite au départ de Maureen Chiquet, 52 ans, qui était à la tête du groupe depuis près de 10 ans. Son départ, surprise, était dû " à des divergences d'opinion sur la stratégie de la maison". Voilà qui augurait déjà de changements futur...

En tous les cas, il faudra quelqu'un de solide. A l'heure où le monde de la mode et de la haute couture subit des pressions économiques de plus en plus fortes, amenant à des démissions sans retour (comme Raf Simons chez Dior il y a quelques années), Karl Lagerfeld continuait à produire 6 collections par an pour Chanel et la direction artistique de Fendi...