Un gros complexe peut être réglé "avec une technique légère et abordable".

Dans son cabinet, Le Dr Czupper voit arriver des personnes avec un vrai mal-être, un gros problème de confiance en soi, bouffée par une image "qui n’est finalement pas la leur ". Ces personnes ont une demande tout à fait légitime pour Maité Czupper : "On est ici dans des techniques légères, totalement maîtrisées, abordables côté prix, pas dangereuses et dont l’effet est naturel mais bien visible pour la personne concernée ", insiste-t-elle, "Et pour certaines, cela change tout : en modifiant une toute petite chose, on va toucher quelque chose de profond."

Sylvie avait une asymétrie aux lèvres supérieures, assez fines. Cela ne se remarquait pas vraiment quand on n’y faisait pas attention mais cette femme d’une quarantaine d’années, elle, ne voyait que ça : "J’avais l’impression d’être une sorcière ou une directrice d’école sadique."

Elle en souffrait tellement qu’elle ne souriait plus, pour ne pas attirer l’attention sur sa bouche.

Sylvie n’avait pourtant jamais pensé à se tourner vers un médecin esthétique avant de recroiser une de ses connaissances par hasard. "Elle avait une bonne mine incroyable, des yeux pétillants. Elle m’a dit rapidement, plutôt triomphante, qu’elle était passée par le cabinet d’un chirurgien esthétique pour remonter ses paupières et travailler sa ride du lion pour ses 50 ans", se souvient-elle. Elle se décide à prendre rendez-vous. "Ce médecin a compris tout de suite ce que je voulais. Oui j’ai eu mal, oui j’ai eu des petites ecchymoses un peu gênantes quelques jours mais après, c’était comme une résurrection pour moi. Je suis revenue à la vie sociale, à la bonne humeur."