Les une-pièce ont le vent en poupe. Le noir le dispute au léopard qui lui-même bataille contre le retour des 80’s qui snobent le rétro.

Annonçons déjà la (non-)couleur : les maillots de bain noirs reviennent sur le devant de la plage et c’est tant mieux : directement élégant, ce sont les détails et la structure qui feront la différence. Toujours dans l’air du temps (le nombre de clics sur cette tendance a été multiplié par dix par rapport à 2019 sur Stylight), les imprimés léopards et autres animaux sauvages mettent en valeur tous les bronzages, on le préfère en bikini ou on peut jouer avec en le mixant avec un haut ou un bas différent, une tactique qui vit toujours ses beaux jours. Et qui montrera tout son potentiel grâce à tous les modèles aux nuances chaudes et naturelles qui s’inspirent de la terre : terracotta, sienne, chocolat, rouille, brique, caramel : ces teintes se marient à toutes les carnations, chouette !

Mais cette année, c’est la féminité qui prend bien le dessus : balconnet à gogo, petits (ou gros) pois rétro, retour du vichy, culotte taille haute et maillot smocké feront de l’effet. On continue côté vintage avec la tendance années 80 avec des bas de bikini en V, des tout petits hauts, des une-pièce hyperéchancrés et des découpes latérales à haut effet sexy. Avec ça, on joue les imprimés colorés : ethnique, tropical, fruité et les reflets. Pour calmer le jeu, ouf, exit le fluo cet été, les unis pastel sont de toutes les collections.

© D.R.

L’accessoire qui claque et le détail qui change tout

Cet été, les maillots de bain se partagent entre bikini et une pièce, qui a gagné une belle notoriété depuis quelques années. Bien sûr les motifs et les formes changent mais ce qui signe encore davantage le swimwear, ce sont ces petits “je-ne-sais-quoi” qui font toute la différence avec le maillot de la serviette d’à côté ! On sera donc attentive cette année aux anneaux, à la hanche ou entre les seins, ils ajoutent du glam au vêtement et mettent en valeur toutes les morphologies. Les maillots à volants fitteront davantage les petites poitrines de mêmes que les maillots à smock. En revanche, les drapés qui géométrisent magnifient les corps en courbes. Et pour toutes : les nœuds, aux bretelles, en guise de ceinture, dans le dos : ils sont partout, effet rétro assuré.

Le trikini italien aura-t-il du succès sur les plages ?

Devenu obligatoire dans certains endroits, ce bout de tissu bien utile permet également aux fans de mode d’exprimer leur style. De nombreuses entreprises l’ont bien compris et ont investi le marché en proposant des modèles design. C’est notamment le cas de l’entreprise italienne Elexia Beachwear qui a inventé le concept du “trikini” : un maillot trois pièces qui comprend le traditionnel bikini, plus un masque assorti. Entre 50 et 60 € pour l’ensemble.

© D.R.

Les hommes à la plage

L’indispensable évidemment du look plage pour un homme, c’est le short de bain. Le slip moulant avec petit nœud pour qu’il tienne mieux est totalement exclu ! Et même pour effectuer des records de natation en piscine, on préférera le shorty nylon.

Pour la plage, le confort sera au rendez-vous : finis les longs shorts, quasi “bermuda” qui collent aux cuisses : le short s’arrête à peine à mi-cuisses.

Côté imprimé, on peut y aller ! Cachemire, motif tropical ou sage rayure, le panel est large. À noter cependant, si l’on veut être up to trend que le vert est de toutes les collections…

© D.R.