Beauté & Mode Fière de son monosourcil, le mannequin chypriote Sophia Hadjipanteli veut prôner la différence et l'acceptation de soi avec son mouvement #UnibrowMovement.

Âgée de 22 ans, Sophia Hadjipanteli est atteinte d'une synophridie qui résulte d'une présentation rare de l'implantation pilaire de la région intersourcilière, caractérisée par la confluence des deux deux sourcils à la base du nez" comme l'explique poétiquement les divers sites de medecines qui traitent ce sujet. En quelques mots, Sophia est atteinte d'une hyper pilosité au niveau des sourcils.

Pour éviter d'avoir un monosourcil, le mannequin chypritoe devait s'épiler très souvent, ce qu'elle trouvait très contraignant. Jusqu'au jour où cette jeune fille a décider d'arrêter toute cette épilation et de teindre ses sourcils. Une teinture qu'elle a raté et qui a transformé son monosourcil blond en brun. Finalement, cette fausse manoeuvre a changé la vie de Sophia Hadjipanteli qui a décidé de tout laisser ainsi. “J’ai décidé de laisser mes sourcils comme ils sont pour les mêmes raisons qui me poussaient à m’habiller de telle ou telle façon à l’école. La seule chose qui compte c’est que ça me plaise à moi (…) Si l’enfance m’a appris une chose, c’est que j’aime par-dessus tout être différente”, confiait-elle dans un entretien à Dazed. 

L’étudiante s'est alors lancée dans le mannequinat et a décidé de frapper un grand coup sur la scène de la mode en lançant l'hashtag #UnibrowMovement (Mouvement du monosourcil) qui commence à prendre de l'ampleur.