Beauté & Mode Elle devient le premier mannequin transgenre à rejoindre Victoria’s Secret.

Petite révolution chez Victoria’s Secret. Il y a deux jours, Valentina Sampaio a annoncé sur Instagram qu’elle allait rejoindre les visages phares de la célèbre marque de lingerie fine. La Brésilienne de 21 ans sera ainsi le premier mannequin transgenre à défiler pour la griffe américaine dans laquelle on retrouve Gisèle Bündchen, Heidi Klum ou encore Adriana Lima.

"N’arrêtez jamais de rêver", a écrit la jeune femme à côté d’une vidéo postée sur Instagram sur laquelle elle pose dans les coulisses de la campagne Victoria’s Secret Pink. Cette arrivée est d’autant plus marquante puisqu’il y a peu Jan Singer, l’ancien directeur marketing de la marque (qui a depuis démissionné), déclarait, dans le magazine Vogue , que les personnes transgenres et plus-size n’avaient pas leur place chez Victoria’s Secret.

Un parcours modèle

Valentina Sampaio fait parler d’elle depuis trois ans. La jeune femme était le premier mannequin transgenre à poser pour L’Oréal Paris et à décrocher la Une de Vogue, en 2017. " Quand elle arrive en studio, en jean et simple t-shirt, Valentina Sampaio, la cover-girl de ce numéro, a l’aura des beautés taillées pour claquer en couverture de Vogue , écrivait Emmanuelle Alt, rédactrice en chef du magazine. Rien ne la différencie de Gisèle, Daria, Edie ou Anna. À un détail près. Valentina, la femme fatale, est née garçon."

La rédactrice en chef ajoute : " Elle incarne malgré elle un combat séculaire et douloureux, pour ne plus être perçue comme une exilée du genre ou une créature à part."

Dans une interview accordée à l’agence AFP, Valentina Sampaio se dit " fière" de représenter la communauté LGBTQ. " La mode est un instrument grâce auquel on ne parle plus de nous avec des préjugés à l’avenir", déclare-t-elle avant de donner un conseil aux personnes transgenres qui voudraient, comme elle, casser les codes. " Le conseil que je peux leur donner, c’est qu’elles croient en elles-mêmes et qu’elles ne se découragent pas devant les difficultés."