Sa marque a beau être hautement médiatique, elle est déficitaire. Un fait que la créatrice voulait sans doute masquer puisqu'elle ne publiait pas ses comptes au tribunal de commerce.


Victoria Beckham vit des montagnes russes en ce moment. A la fin de 2016, elle a été distinguée par la reine Elisabeth II et élevée au grade d'officier de l'Empire, deuxième des décorations honorifiques et une distinction que porte également son mari depuis 13 ans.

Mais tout n'est pas rose et or pour autant ! En effet, sa marque, Victoria Beckham LTD, est aujourd'hui menacée de fermeture parce que l'ex-chanteuse n'a pas déposé à temps son bilan comptable, selon le Daily Mail.

La société a donc dû rendre ses chiffres... et ceux-ci ne sont pas fameux. L'activité mode de Victoria Beckham aurait perdu 4,6 millions de livres (5,3 millions d'euros) au cours de son dernier exercice et aurait reçu un soutien financier à hauteur de 6,7 millions de livres (7,7 millions d'euros) de la part de son mari, David Beckham. Une porte-parole a toutefois affirmé que ce soutien s'inscrit dans le cadre de la gestion financière habituelle de la griffe.

La presse britannique a en effet rapporté que l'activité, dont les ventes ont atteint 36,5 millions de livres (41,9 millions d'euros) en 2015, le dernier exercice pour lequel des chiffres ont été publiés, avait pu continuer grâce au prêt accordé par David Beckham.

L'entreprise de ce dernier, DB Ventures, a publié un profit de 44 millions de livres le week-end dernier. Les comptes comportent « un gage de 3 millions de livres, avec Beckham Brand Holdings concernant les facilités bancaires de Victoria Beckham Ltd ». Par ailleurs, il est aussi indiqué « qu'à la clôture du bilan, le montant dû par Victoria Beckham était de 6,67 millions de livres ».